You are currently viewing La France : un modèle européen dans l’utilisation de l’IA par la gendarmerie

La France est un leader européen dans l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) par les gendarmes. Selon un rapport du Center for Strategic and International Studies (CSIS), la France est le premier pays européen en matière d’utilisation de l’IA par la gendarmerie.

La gendarmerie française utilise l’IA dans de nombreux domaines

Source : https://www.grapheine.com/actulogo/logotype-gendarmerie 

 

En matière de surveillance, de détection des crimes et de la résolution d’enquêtes.

On peut citer 4 exemples :

  • Un système de surveillance intelligent qui utilise l’IA pour analyser des images et des vidéos provenant de caméras de surveillance afin de détecter des comportements suspects ;
  • Un outil de détection des deepfakes qui utilise l’IA pour identifier les deepfakes. Les deepfakes sont des enregistrements vidéo ou audio réalisés ou modifiés grâce à l’intelligence artificielle;
  • Un système de reconnaissance faciale qui utilise l’IA pour identifier des personnes à partir de leurs caractéristiques faciales;
  • Un système de traduction automatique qui utilise l’IA pour traduire des documents et des conversations dans différentes langues.

La gendarmerie française est également engagée dans des projets de recherche et développement en matière d’IA

Source : https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/gendinfo/actualites/2023/intelligence-artificielle-recherche-et-partenariats-au-caeur-de-la-strategie-de-la-gendarmerie

 

Le projet AUTHENTIK IA sur la détection des deepfakes dont l’objectif est de développer de nouvelles applications de l’IA pour la gendarmerie, afin de faire face aux nouvelles menaces et de répondre aux besoins des citoyens.

La gendarmerie nationale participait au salon WAICF (World Artificial Intelligence Cannes festival), rendez-vous incontournable des acteurs de l’intelligence artificielle. Une présence logique, tant elle travaille depuis plusieurs années sur ces questions, dans de multiples directions. Mais aussi à des colloques dont celle avec la Sorbonne et l’Institut Montaigne. Plus récemment, la gendarmerie nationale a participé de manière active au CyberMois, une initiative européenne lancée en 2011. L’objectif du CyberMois est de sensibiliser le public aux risques liés au numérique et de proposer des conseils pour se protéger.

La gendarmerie nationale a participé au CyberMois de différentes manières :

  • Diffusion de conseils de sécurité

La gendarmerie nationale a publié des conseils de sécurité sur son site internet et sur ses réseaux sociaux. Ces conseils portaient sur des sujets tels que la protection des données personnelles, la prévention des cyberattaques et la sécurité des enfants sur Internet.

  • Organisation d’événements

La gendarmerie nationale a organisé des événements pour sensibiliser le public aux risques liés au numérique. Ces événements ont inclus des conférences, des ateliers et des démonstrations.

  • Participation à des campagnes de sensibilisation

La gendarmerie nationale a participé à des campagnes de sensibilisation menées par d’autres organismes, tels que l’ANSSI et Cybermalveillance.gouv.fr.

Une formation à l’IA de qualité

Un des facteurs qui explique la position de leader de la France en matière d’utilisation de l’IA par les gendarmes est la qualité de la formation à l’IA dispensée aux gendarmes. La gendarmerie française propose une formation à l’IA qui dure généralement quelques semaines et est accessible à tous les gendarmes, quel que soit leur grade ou leur spécialité.

La formation est divisée en deux modules :

  • Le module 1 aborde les bases de l’IA, telles que l’apprentissage automatique et le traitement du langage naturel.
  • Le module 2 est plus spécifique à la gendarmerie et aborde des applications concrètes de l’IA, telles que la surveillance, la détection des crimes et la résolution d’enquêtes.

La formation est dispensée par des experts en IA de la gendarmerie et de l’extérieur. Elle combine des cours théoriques et des exercices pratiques.

La gendarmerie française a une stratégie ambitieuse en matière d’utilisation de l’IA. L’objectif de cette stratégie est de faire de la gendarmerie française une force de gendarmerie moderne et efficace, capable de faire face aux défis du XXIe siècle.

 

Sources : 

  1. https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/gendinfo/actualites/2023/la-gendarmerie-bien-implantee-au-caeur-de-l-intelligence-artificielle#
  2. https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/gendinfo/actualites/2023/intelligence-artificielle-recherche-et-partenariats-au-caeur-de-la-strategie-de-la-gendarmerie
  3. https://www.20minutes.fr/societe/4022676-20230209-intelligence-artificielle-utilise-gendarmerie-proteger-population-surveiller

A propos de Lina MALIK

Etudiante en Master 2 Droit de l'économie numérique. J'écris un dossier technique sur "la transformation digitale du secteur public : vers une souveraineté française et européenne".

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.