You are currently viewing L’essayage virtuel: l’avenir de la mode ?
Image de macrovector sur Freepik

Aujourd’hui, plus de 45 millions de Français privilégient l’achat en ligne et 51% de ces achats sont liés à la mode. Si la majorité d’entre nous favorise l’achat en ligne par simplicité, de nombreuses personnes restent réticentes face à cette pratique de peur d’avoir un produit défaillant ou de mauvaise taille. L’essayage virtuel vient répondre à ces différentes problématiques. 

Essayage virtuel : Quèsaco

L’essayage virtuel est la possibilité pour les consommateurs “d’essayer” un produit depuis chez eux. Cette technologie, très présente dans le monde de la lunetterie, permet au consommateur de prendre une photo de lui-même et de choisir le produit en fonction du rendu numérique. 

Mais cette technologie commence à s’imposer dans le monde de la cosmétique, notamment avec les marques Maybelline et NYX qui permettent aux utilisateurs de tester différents produits à distance. Cette pratique permet non seulement de faciliter les choix des consommateurs, mais garantit également une hygiène importante. Actuellement, cette technologie commence à gagner du terrain dans le business de la mode. 

Mais comment cette expérience immersive fonctionne ?

La start-up Zeekit, leader sur le marché américain dans l’essayage virtuel, permet de prendre une photo de soi-même et de lui faire essayer chaque produit afin d’avoir un aperçu global du rendu. Mais il est également possible de renseigner ses mensurations afin de créer un “avatar numérique”, communément appelé jumeau numérique, pour obtenir un aperçu du rendu du produit beaucoup plus précis.  

A titre d’exemple, la plateforme ASOS utilise la technologie de Zeekit pour permettre à ses clients de choisir des modèles qui se collent à leurs morphologies. Ils peuvent donc avoir un aperçu de la forme du vêtement sur les différents modèles. 

Le jumeau numérique: L’avenir de l’essayage virtuel !

La start-up bretonne Emova.me a pour ambition de révolutionner la mode en ligne grâce au jumeau numérique, le double numérique des utilisateurs. Ce jumeau numérique sera créé non seulement grâce au renseignement des mensurations, mais également grâce à la photogrammétrie qui capture tous les détails du client.

Le principe est simple, de nombreux appareils photo vont prendre des vues différentes pour reconstruire intégralement le corps du client sur un modèle numérique plus vrai que nature. Cette reconstruction offrira au client une immersion réaliste et une plus grande confiance dans les produits.  

L’essayage virtuel reste une option intéressante pour les personnes n’ayant pas la possibilité ou le temps de se rendre en magasin pour essayer le produit. Cette technologie devrait donc bouleverser les habitudes de consommation en réduisant, dans l’idéal, les retours de colis et leur empreinte carbone.  

Cependant les technologies qui voient le jour, notamment en utilisant le principe du jumeau numérique, devront rester vigilantes quant à la question de la protection des données. Les données de reconstruction des mensurations peuvent, par exemple, être pour certains un sujet sensible. Ainsi, la start-up bretonne Emova.me utilise la blockchain, notamment les NFT (Non-Fungible token), pour sécuriser les données de ses clients.

Pour en savoir plus: 

A propos de Norhane Soltani