You are currently viewing Économie de partage/location : De la possession à l’usage

Le monde du numérique évolue à une vitesse croissante, impactant la société en temps réel. Cette évolution rapide modifie profondément les modèles économiques classiques dans plusieurs domaines. Le contexte actuel, marqué par une hausse de l’inflation, une pression sur le pouvoir d’achat des foyers et une augmentation des prix des matières premières, a créé un environnement favorable à un modèle économique émergent, celui de l’économie de la location ou de l’économie de partage. Ce modèle, fondé sur l’abonnement, est de plus en plus adopté par un nombre croissant d’entreprises qui préfèrent l’abonnement à la possession. Les statistiques montrent « une croissance de 430 % en 9 ans depuis 2012. Les trois quarts des Français (72 %) ont au moins un abonnement (2,5 en moyenne) contre deux tiers il y a 2 ans (66 %) ».

Qu’est-ce que précisément le modèle économique de l’économie de partage ou de l’économie de la location?

Ce modèle est souvent associé aux concepts de partage et de consommation collaborative. Il met l’accent sur la location ou la location ou utilisation à court terme de biens ou de services plutôt que sur leur possession permanente. La location et facilitation de l’accès à de biens et de services est au cœur de ce modèle, mettant en avant l’utilisation plutôt que la propriété. Il offre de nombreux avantages pour les consommateurs, tels que l’accessibilité, la réduction des coûts initiaux et une plus grande flexibilité. Cependant, il présente également des inconvénients, tels qu’une augmentation des coûts à long terme et la perte de la propriété pour les particuliers à long terme. En d’autres termes, on paie pour l’usage sans avoir la possession du bien.

Quels domaines sont touchés par ce modèle économique?

Les services de streaming peuvent constituer des exemples pertinents, tels que Netflix, Disney+ ou HBO. Le secteur de l’automobile est également impacté, comme en témoignent les nouvelles options d’abonnement mensuel créées par BMW, tandis que l’augmentation du financement par leasing a représenté près de 47 % des financements d’achat de voitures neuves en 2021, contre 21 % en 2015. Un nouveau secteur émergent dans cette économie est celui des services de « cloud gaming », proposés par des plateformes telles que Geforce Now, Shadowplay ou Playstation Now, permettant aux clients de se débarrasser des coûts énormes liés à l’achat d’un appareil propre, souvent estimé à des milliers d’euros aujourd’hui. Le domaine immobilier a été particulièrement touché avec l’apparition de la plateforme Airbnb en 2008.

Qui bénéfice le plus d’un tel modèle économique?

Les entreprises qui fournissent un tel service sont les vrais gagnants dans ce modèle économique. Elles bénéficient d’une source de revenus réguliers et récurrents, d’une meilleure gestion de l’inventaire, de la possibilité de proposer des mises à jour ou des améliorations plus fréquentes, ainsi que de la collecte de données sur l’utilisation de leurs produits ou services. De plus, les entreprises peuvent se servir de cela pour promouvoir ce modèle économique en soulignant son impact positif sur l’environnement intrinsèquement lié à l’économie de partage.

Ou est le problème donc?

Comme tout modèle, ce nouveau concept présente des avantages et des inconvénients et peut être une arme à double tranchant. Les implications concernant la réduction de la propriété privée et de la possession permanente sont importantes, mais les avantages qu’il apporte aux consommateurs, aux entreprises et à l’environnement ne sont pas négligeables. En tout état de cause, la possession et la propriété individuelle sont de plus en plus souvent remplacées par ces modèles alternatifs. De plus, l’impact positif environnemental peut demeurer discutable à cause du paradoxe de Javons On verra dans le futur quels seront les bénéfices et si l’économie de partage ne sera peut-être qu’une manifestation d’un extrême néolibéralisme capitaliste décentralisé et dérégulée.

Sources:

  1. LA RÉVOLUTION DE L’ÉCONOMIE DE L’USAGE NE FAIT QUE COMMENCER
  2. https://www.zuora.com/fr/resources/subscription-economy-index/
  3. L’ÉCONOMIE D’USAGE : QU’EST-CE QUE C’EST ET POURQUOI ÇA MARCHE ?
  4. LOCATION FINANCIÈRE OU « LEASING » VS CRÉDIT-BAIL : LES SOLUTIONS LOCAM
  5. BMW begins offering vehicle features by subscription in some markets
  6. L’effet rebond (paradoxe de Jevons)

A propos de Jakub PELC

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.