You are currently viewing Unity Technologies change sa tarification et cause une insurrection dans le marché des jeux vidéos.

Unity Technologies est un des moteurs de jeu multiplateforme et système IDE (Integrated Development environment) plus utilisé dans le marché du développement des jeux vidéo, avec une concentration de 30% du marché. Néanmoins, une actualisation de la facturation des jeux produits avec le système Unity a créé une instabilité et par conséquent elle essaye d’éteindre le feu.

Le marché du développement de jeux, comme tout autre segment, dépend fortement de la confiance dans la chaîne d’approvisionnement. Ces changements peuvent générer des pertes importantes pour l’entreprise.

Une première tentative de sortie de crise

Après une première réaction catastrophique des développeurs de jeux avec la nouvelle politique tarifaire qui prévoyait le paiement de 0,20 $ (vingt cents) par téléchargement à partir de 200 000 téléchargements et 200 000 $ de revenus, Unity Technologies a décidé qu’il lui fallait clarifier certains points de sa nouvelle politique tarifaire. Selon l’entreprise, « l’augmentation des prix est très ciblée. En effet, plus de 90 % de nos clients ne seront pas concernés par ce changement. Les clients qui seront concernés sont généralement ceux qui ont constaté une augmentation substantielle des téléchargements et des revenus et qui ont atteint nos seuils d’installation et de revenus. Cela signifie des frais faibles (ou nuls) pour les créateurs qui n’ont pas encore connu un succès à grande échelle et des frais uniques modestes pour ceux qui l’ont fait. » 

Néanmoins, même avec la clarification les utilisateurs n’étaient pas convaincus avec la méthode de tarification étant donné que Unity ne montre pas comment elle calcule le nombre de téléchargement.

Une décision insatisfaisante

Finalement, même après les explications données par l’entreprise, l’opinion publique n’a pas changé et par conséquent l’entreprise a décidé de modifier sa politique en précisant que seules les entreprises qui utilisent le nouveau système Unity (prévu pour 2024) seront facturées et à condition qu’elles « aient atteint 1 million de dollars de revenus bruts pour les 12 derniers mois et 1 million d’engagements initiaux. À partir de là, les développeurs peuvent payer les frais « soit sur la base des engagements initiaux mensuels, soit sur 2,5 % des revenus bruts mensuels de votre jeu ».

Une fin tragique

Malgré les changements apportés, les dégâts sur l’image d’Unity ont déjà été très graves. De nombreux développeurs ne sont plus convaincus qu’à l’avenir, la plate-forme n’essaiera pas de nouvelles modifications sans d’abord vérifier auprès des développeurs.

Le studio de Sheffield, Necrosoft Games, et d’autres dévéloppeurs  n’utiliseront plus la plate-forme Unity pour ses jeux, comme l’a également soutenu Sheffield : « Nous ne leur faisons pas confiance pour mettre à jour leur moteur d’une manière qui nous affecte, en tant que développeurs PC/console, de manière positive. Je pense qu’ils ont causé des dommages irréparables à leur marque pour les développeurs de jeux en général, et le retour en arrière ne va pas y remédier.»

Sources

https://www.wired.com/story/unity-walks-back-policies-lost-trust/

https://www.polygon.com/23885373/unity-technologies-install-fee-pricing-change

https://investors.unity.com/news/news-details/2022/Gaming-Poised-to-Continue-Accelerated-Growth-According-to-Unity-Gaming-Report-2022/default.aspx

https://www.arkade.com.br/apos-controversia-unity-vai-alterar-seu-plano-de-cobranca-por-instalacoes/

https://www.adrenaline.com.br/games/novas-politicas-da-unity-continuam-revoltando-desenvolvedores/

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.