You are currently viewing Criminalistique numérique : les experts d’un monde hyperconnecté
Freepik

L’omniprésence des dispositifs et des connexions électroniques a créé un environnement propice à la multiplication d’éléments de preuve électroniques, qui concernent aujourd’hui la quasi-totalité des activités délictuelles et criminelles. Les investigations en matière de criminalistique numérique sont très souvent décisives dans les enquêtes menées par les services judiciaires.

La criminalistique numérique, c’est quoi ?

C’est une branche des sciences criminalistiques qui porte sur la recherche, la collecte, la préservation, le traitement et l’analyse de données stockées sous forme numérique. 

Elle repose sur l’utilisation de techniques et d’outils spécialisés pour extraire les données des dispositifs électroniques (ordinateurs, smartphones, tablettes, objets connectés, supports de stockage, serveurs, réseaux informatiques, dispositifs de géolocalisation, etc.) afin de les transformer en renseignements exploitables, qui deviendront des preuves lors d’éventuelles poursuites judiciaires.

Les experts du numérique 

Il existe des laboratoires de criminalistique numérique composés de plusieurs professionnels, avec des compétences et des connaissances spécifiques. On y retrouve des examinateurs (acquisition, traitement et analyse de données numériques), des ingénieurs (conception et maintenance des systèmes et outils de criminalistique), des analystes (interprétation des résultats de l’analyse des données) et des experts en sécurité informatique (évaluation des risques et mise en place de mesures de sécurité). Interpol, le FBI, la Police nationale, la Gendarmerie nationale sont tous dotés d’un laboratoire de criminalistique numérique.

Une multitude de techniques en perpétuelle évolution 

Les techniques en matière de criminalistique numérique sont variées et évoluent constamment, à mesure que les technologies numériques évoluent. Elles comprennent notamment la récupération de données effacées ou corrompues, l’analyse de fichiers, dossiers et dispositifs électroniques, la collecte des données d’utilisation des systèmes informatiques ou encore la traçabilité des communications électroniques. Ces informations offrent aux enquêteurs la possibilité de constater une infraction et de reconstituer la succession d’événements qui ont précédé et succédé  sa commission.

Une science au cœur d’enquêtes en tout genre 

La criminalistique numérique est utilisée dans une grande variété de contextes, notamment lors d’investigations sur les infractions en ligne (cybercriminalité, cyberharcèlement, pédopornographie, etc.), de manière plus générale pour tous types d’infractions (vol, trafic de stupéfiants, homicide, terrorisme, etc.), la sécurité des systèmes d’information (prévention et détection des intrusions, etc.) et la protection des données personnelles.

In fine, la criminalistique numérique est un domaine en pleine expansion qui ne cesse d’évoluer au fur et à mesure des progrès technologiques. Elle est essentielle pour lutter contre la délinquance et la criminalité dans une société où les technologies numériques sont omniprésentes et permettent la traçabilité numérique des activités humaines.

Sources 

Criminalistique numérique. (s. d.). https://www.interpol.int/fr/Notre-action/Innovation/Criminalistique-numerique

FBI Jobs. (2023). Digital forensic examiner. https://fbijobs.gov/sites/default/files/2023-04/career_digitalforensicexaminer.pdf

Sirpa Gendarmerie, Gendarmerie nationale. (s. d.). Division Criminalistique Ingénierie et Numérique (DCIN). Gendarmerie nationale. https://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/pjgn/institut-de-recherche-criminelle-de-la-gendarmerie-nationale/division-criminalistique-ingenierie-et-numerique-dcin

Ministère de l’Intérieur. (s. d.). Devenir policier scientifique. https://www.devenirpolicier.fr/sites/default/files/2022-08/Livret-recrutement.pdf

François Bouchaud. L’Internet des objets à l’épreuve de la criminalistique numérique. 2021. hal- 03170923 https://hal.science/hal-03170923/document

Les services de criminalistique numérique (SCN). (2021, 4 mars). RCMP / GRC. https://www.rcmp-grc.gc.ca/on/prog-serv/dfs-scn-fra.htm

Focus sur la criminalistique informatique. (s. d.).https://www.mc-formation.fr/quest-ce-que-la-criminalistique-informatique/

CBS Boston. (2021, 10 novembre). I-Team : inside the FBI’s digital forensic lab in Boston [Vidéo]. YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=id-DxNv41DM

FOX 13 News Utah. (2020, août 20). Inside the FBI’s digital forensics laboratory [Vidéo]. YouTube. https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=lA_flSH-FrU

Sud Ouest. (2021, 15 avril). Métiers de l’ombre : portrait d’un criminalistique numérique de la gendarmerie de la Rochelle [Vidéo]. YouTube. https://www.youtube.com/watch?v=ZTz4hcQ3JEo

A propos de Shana VERNET

Cet article a 8 commentaires

  1. Schuller Chloé

    L’article est vraiment intéressant et très agréable à lire. Les explications sont claires et précises ce qui permets aux lecteurs de comprendre facilement le thème abordé. De plus, le sujet est d’actualité puisque l’on vit à présent dans un monde connecté, et avec l’aide de cet article on réussit à comprendre aisément ce qu’est la criminalistique numérique.

    1. Shana VERNET

      Je te remercie pour ce précieux commentaire 😉 Ravie que tu puisses l’avoir trouvé intéressant et agréable !
      Si toutefois ce sujet t’intéresse, n’hésite pas à me contacter afin d’en discuter.

  2. Marie

    Très intéressant, merci pour cette lecture !

    1. Shana VERNET

      Merci Marie pour votre commentaire. Tout le plaisir est pour moi !

    1. Shana VERNET

      Merci Agathe pour ton commentaire 🙂

  3. Pultrini

    C’est un article intéressant qui permet de comprendre l’importance de la criminalistique numérique dans le monde actuel et de son utilité dans différents contextes.

    1. Shana VERNET

      Merci pour ton commentaire. Ravie que tu l’aies trouvé intéressant 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.