Est-il lié aux affrontements kazakhs de janvier 2022 ?

(La fumée sort de la mairie d’Almaty, Kazakhstan. Photo par Yan Blagov/AP, prise le 5 janvier 2022)

 

Le Kazakhstan est connu pour ses riches ressources minérales et énergétiques. Néanmoins, en janvier 2022, une série de manifestations contre la hausse du prix du carburant a émergé. Elles se sont ensuite transformées en de violentes manifestations anti-gouvernementales, entraînant la coupure de l’Internet, l’intervention des forces de l’Organisation du traité de sécurité collective (une alliance militaire conduite par la Russie), et le décès d’au moins 225 personnes. Que s’est-il passé ? Un internaute a pointé du doigt le minage du bitcoin comme étant le responsable de la hausse des prix du carburant dans ce pays, ce qu’un autre internaute réfute. Est-ce une théorie plausible ? 

 

L’énergie au Kazakhstan

 

Ce pays connaît d’abord une riche production de pétrole et du gaz naturel, qui représentent ses deux principales exportations . Il est le plus grand fournisseur de pétrole en Asie centrale, et en 2017, le 17e plus grand producteur de pétrole brut. En 2021, 69 % de l’énergie produite dans le pays venait du charbon et 20 % venait du gaz naturel, tous deux exploités au sein de ce pays. Le pays est pleinement conscient de sa surdépendance économique à ces ressources souterraines, alors qu’il tente de diversifier ses industries, ainsi que ses ressources énergétiques. 

 

Mais, depuis l’automne 2021, ce pays, normalement riche en énergie, semble souffrir d’un manque d’électricité et de gaz. Le pays a donc considéré la possibilité d’acheté de l’électricité russe, en novembre 2021. 

 

À quoi sert le minage de la cryptomonnaie ? 

 

La blockchain, en résumé, est une sorte de registre distribué (distributed ledger) ; tout le registre de la blockchain repose sur des réseaux d’ordinateurs. Chaque ordinateur a le droit d’actualiser ce registre, mais seul le premier à réussir à répondre une question mathématique peut le modifier. Suite à la modification du registre, c’est-à-dire, la création d’une bloc, cet ordinateur se voit rémunéré avec la cryptomonnaie. Voici ce que c’est le minage de la cyptomonnaie. Mais pour obtenir la bonne réponse, il faut avoir un ordinateur robuste, qui, évidemment, consomme beaucoup d’énergie. 

 

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter cette vidéo YouTube par Cryptoast : Qu’est-ce que le minage de crypto-monnaies ?

 

Citant son grand appétit énergétique, certains pays commencent à interdire le minage. La Chine, autrefois la plus grande mineuse crypto, a éliminé pratiquement toutes les mines en 2021. L’Iceland et les États-Unis, également des producteurs notables de la cryptomonnaie, s’inquiètent des effets énergétiques du minage. En décembre 2021, le Kosovo a interdit le minage de cryptomonnaie. Face à la pénurie mondiale de l’énergie, le minage crypto semble être considéré universellement comme un risque. 

 

L’industrie du crypto-minage à Kazakhstan

 

En août 2021, le Kazakhstan a produit, en moyenne, 18,1 % des hashes dans le monde ; le deuxième plus grand mineur après les États-Unis. Un recherche menée par le Centre for Alternative Finance de l’Université de Cambridge montre une augmentation constante de la puissance moyenne de la création des hashes, autrement dit, le hashrate, de ce pays. En effet, il s’agit d’une augmentation par environ 17 fois dans une période de 2 ans (septembre 2019 – août 2021). 

Le changement de hashrate par pays entre septembre 2019 et août 2021, Mining Map, Cambridge Bitcoin Electricity Consumption Index, fleche noir indiquant le Kazakhstan ajouté par la rédactrice de cet article.

 

L’importance de ce pays dans le monde de la cryptomonnaie est si significative que, la coupure de l’Internet lors des affrontements de janvier 2022 a causé la chute globale du hashrate du Bitcoin. La valeur du Bitcoin a connu, en outre, un recul constant entre le 5 et 10 janvier 2022. 

 

La valeur du Bitcoin par rapport à l’Euro entre le 20 décembre 2021 et le 20 janvier 2022, coinbase.

 

Le Kazakhstan semble être globalement très accueillant du crypto-minage. Depuis 2019, le pays a investi des centaines des millions d’USD dans cette industrie qui aurait rapporté 300 millions USD par an. C’était en juin 2020 que le Kazakhstan a légalisé les activités liées à la cryptomonnaie. Le gouvernement a mis plusieurs régulations pour mieux contrôler le minage, en obligeant notamment l’obtention d’une autorisation ainsi qu’une déclaration aux autorités kazakhs afin de se lancer en minage. À partir du 1er janvier 2022, un impôt spécial pour le minage numérique aurait été mis en place, son montant étant basé sur la consommation d’électricité, explique le cabinet d’avocat Chambers and Partners.  

 

La quasi-interdiction du crypto-minage en Chine en août 2021 a entraîné un exode international des mineurs. Certains ont choisi de s’installer dans ce pays de l’Asie centrale, attirés par le coût modique de l’énergie et de la taxation ainsi que par le climat doux. Un graphique créé en utilisant les données du Centre for Alternative Finance montre que les États-Unis (bleu sombre) et le Kazakhstan (rouge) ont vu une augmentation de hashrate très forte en juin 2021 alors que la Chine (noir) a faite une chute drastique le même mois, allant à 0. Tous les autres pays majeurs du minage ont stagné. 

 

Quant au manque d’électricité à l’automne 2021, nombreux sont ceux qui pointent les doigts à une augmentation soudaine du crypto-minage. Au sein même du gouvernement, le Ministre député de l’Énergie Murat Zhubekov s’est exprimé, disant que la hausse en demande de la consommation électrique en septembre 2021 est la conséquence des activités des mineurs « gris », c’est-à-dire, des mineurs sans permis. En octobre 2021, le Ministère de l’Énergie a limité la consommation énergétique de l’industrie du crypto-minage à un total de 100 MW, selon un reportage du Coindesk. D’autres, comme Paolo Sorbello, constate que la cause de ce manque est plutôt la conséquence de la surdépendance au charbon et de la géopolitique

 

Suffirait-il de supposer que la cause directe des affrontements en janvier 2022 était ce crypto-minage ?

(Fin de la première partie)

 

Écrit par Chiaki ARAI

A propos de Chiaki Arai