Aujourd’hui, l’accès à internet s’est répandu aussi bien à la maison qu’au travail. Ainsi l’idée d’intégrer les nouvelles technologies dans l’éducation pour sensibiliser et apprendre dès le plus jeune âge pour pouvoir « vivre avec son temps » semble bien justifié. Mais pour autant, l’utilisation du numérique dans l’éducation, est-ce vraiment une si bonne idée que cela ?
Le numérique n’est pas encore appliqué de façon effective sur le sol français mais l’État souhaite de plus en plus introduire les nouvelles technologies au sein des écoles, collèges et lycées. Pour ce faire, l’État a mis en place des «expérimentations » pour développer l’usage du numérique dans l’éducation.
Un projet nommé e-FRAN (Espaces de formation, de recherche et d’animation numérique) a pour but de sensibiliser de plus en plus le numérique dans les écoles et soutient les projets de « transformation de l’école ». Tout ce projet s’inscrit dans le cadre du « Programme d’Investissement d’Avenir 2 » mis en place par l’Etat.
On peut voir l’idée de développer le numérique dans les écoles comme un enjeu pour rester en adéquation avec les avancées technologiques du XXIème siècle. Il y a une réelle volonté de transformer l’écosystème éducatif en France car les outils numériques mis en place dans les écoles auraient pour but de «développer les compétences de demain ».
Le numérique dans les établissements scolaires peut être vu comme un atout majeur pour l’avenir mais aussi pour les élèves. Par exemple dans une école primaire disposant d’outil numérique, un élève pourra plus facilement rattraper les cours et ce genre d’outil permettra aussi de réduire le poids des cartables, qui est une grande préoccupation chez les jeunes parents.
Mais d’un autre côté, on peut aussi apercevoir les points négatifs de ce système car avec l’insertion du numérique dans les écoles primaires, cela va-t-il amener à voir disparaitre l’écriture et le calcul ? De plus l’idée d’avoir les yeux rivés sur un écran toute la journée, ne va-t-elle pas endommager la vue des jeunes ? Il n’y a pas encore de réponse à ces questions mais elles méritent d’être soulevées.
A ce jour, il n’existe pas encore d’outil pour mesurer le vrai impact du numérique dans l’éducation. Mais de petites études ont été faites par des technopédagogues et la conclusion qui revient le plus est qu’avec le numérique les élèves n’apprennent pas plus ou pas moins qu’avec l’éducation dite traditionnelle. En partant de ce constat, on se rend compte que le numérique dans l’éducation n’apporterait rien de plus que l’enseignement classique car pour l’instant le numérique n’est pas encore bien mis en place et le corps enseignant est mal préparé à la venue des nouvelles technologies dans leurs établissements.
Mais le numérique dans l’éducation reste quand bien même un atout pour le futur et une fois que les processus de diffusion seront mis en place les élèves de tout l’hexagone profiteront dès le plus jeune âge de l’apprentissage d’outil numérique ce qui, pour l’avenir, est un bon point au vu de l’avancée technologique de plus en plus grandissante. Cela va encore prendre du temps mais sur le long terme cela sera une stratégie payante pour l’Etat.
 

Cette publication a un commentaire

  1. AnneLaure

    l’accès au numérique peut effectivement être une chance, mais s’il est bien utilisé ! Avoir des machines, des logiciels ludiques, complets etc. c’est une chose, mais il faut des professeurs préparés pour.
    Je me souviens de ma propre expérience au collège, l’établissement avait reçu un tableau numérique de toute beauté … mais comme aucun professeur n’a été formé pour l’utiliser, il ne servait quasiment pas. Pourtant les possibilités étaient importantes, mais faute de formation du personnel, il n’a servi à rien durant mes 4 ans de collège.

Les commentaires sont fermés.