Le storytelling à l’ère numérique

Les techniques de communication des grandes entreprises sont passées dans les années 80 du produit au logo, puis des logos aux histoires de marque. Ainsi, les entreprises font de plus en plus appel à la narration, au storytelling, pour vendre leurs produits ou services et toucher les consommateurs.

Storytelling-EreNumerique-AudreySieries

Le storytelling reprend les étapes du conte

Cinq étapes structurent tout conte: la situation initiale, l’élément perturbateur, les péripéties, l’élément de résolution, et la situation finale. Ces étapes sont reprises et appliquées à des récits que les marques créent, soit en se mettant elles-mêmes au centre, soit en utilisant des personnages ou des personnes auxquelles elles s’associent, soit en utilisant un de leur produit.

Le storytelling VS brand content

Il faut différencier le storytelling du brand content. En effet, raconter des histoires est une stratégie au long terme, tandis que le brand content est une forme narrative ponctuelle.

Le storytelling est un récit qui s’appuie sur l’ADN d’une entreprise, et qui influence toute sa stratégie de communication. Quand le storytelling est tourné vers la marque, le brand content est tourné vers le public et vise à éveiller son intérêt, lui servir, etc.

Le rejet de la publicité traditionnelle

Le storytelling peut s’ancrer dans le réel, ou utiliser des éléments imaginaires. Cette technique de communication permet de dépasser la publicité traditionnelle qui par le passé consistait à vendre un produit par le biais d’arguments raisonnés “Achetez ce produit car c’est le meilleur de sa catégorie.” Les consommateurs actuels étant des “consom’acteurs” informés, le storytelling permet de les toucher par l’émotion, et ainsi de capter leur attention dans un monde où des millions de marques sont maintenant en concurrence directe grâce à internet.

Si par le passé les entreprises les plus influentes utilisaient les médias de masse pour diffuser leurs messages et en cela atteindre un vaste public, l’avènement d’internet a bouleversé le fonctionnement des médias traditionnels. Si les affiches dans l’espace public, les jingles radiophoniques, les spots publicitaires et les annonces dans les journaux étaient suffisants pour s’attirer une clientèle il y a encore quelques années de cela, l’omniprésence de contenus multimédia sur internet force les entreprises à innover dans la manière de diffuser leurs messages.

Une diffusion du récit par le biais du digital

La multiplication du nombre d’écrans (smartphone, tablette, ordinateur, montre connectée, etc.), la diminution du nombre de téléspectateurs et l’augmentation du nombre d’internautes sont ainsi des occasions pour les marques de toutes tailles de diffuser leur histoire de manière inventive. L’interface entre l’entreprise et le public cible devient un élément déterminant dans la lecture du message ou son omission par ce dernier.

Un storytelling de qualité, multlimédia et multi-supports

Des recherches en psychologie sociale ont montré que plus un spectateur se sent immergé dans une histoire, plus il est à même de partager les valeurs du conteur de cette histoire. Ainsi, les avancées technologiques et la concurrence permanente obligent d’une part les marques à faire du storytelling multimédia et multi-supports, mais surtout à faire du storytelling de qualité.

Audrey SIERIES

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.