L’IPv6 en route !

Le protocole IP, dans sa forme actuelle (IPv4), est insuffisant pour répondre aux problématiques liées à la nouvelle utilisation de l’Internet. Des milliards d’appareils connectés au réseau induisent pour les identifier autant d’adresses IP.  Parallèlement, il est indispensable de minimiser les défauts de l’IPv4, notamment en termes de simplification et de sécurisation de l’actuel protocole.

Qu’est-ce qu’une adresse IP ?

Une adresse IP (Internet Protocol) est, à l’instar d’une adresse physique, ce qui permet de retrouver un ordinateur, un périphérique ou un site Internet sur le réseau.

Elle est composée de 4 nombres, compris entre 0 et 255, séparés par des points. L’adresse IP du blog est  193.47.0.129 par exemple. Malgré les 4 milliards de combinaisons théoriquement disponibles (4 294 967 296 (232) exactement) définies en 1977, l’Internet a pris tant d’ampleur que ses possibilités sont désormais insuffisantes.

Pourquoi les adresses sont insuffisantes et comment y a-t-on remédié ?

Un nombre d’appareils connectés au réseau en constante augmentation pose un problème de pénurie d’adresses, auquel il est nécessaire de remédier.

Il était indispensable alors, de mettre à disposition de nouvelles adresses. Ces nouvelles adresses (connues sous le nom d’ « IPv6 » ou « IPng » pour IP new generation) ont été envisagées, et les annonces sur leur mise en place courent sur le Net depuis plusieurs années. Cependant, un test a été effectué le 8 juin 2011 et laisse à penser que cette venue est imminente.

La migration vers ces nouvelles adresses (environ 340 milliards de milliards de milliards d’adresses seront alors disponibles) est annoncée pour le 6 juin 2012, mais n’aura cependant aucun impact réel sur l’utilisateur lambda. En effet, la plupart d’entre eux utilise le nom de domaine (www.economie-numerique.net par exemple) et non l’adresse IP pour retrouver un site.

Techniquement, on retrouvera l’adresse IP standard (rarement utilisée, comme expliqué précédemment) ainsi que la nouvelle adresse version IPv6. L’ancienne et la nouvelle adresse IP coexisteront un certain temps, avec une utilisation exclusive de l’IPv6 à terme. Le nouveau World Wide Web est en marche !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.