• Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :2 min de lecture
  • Post category:Général

Début juillet 2012, Apple se désolidarisait de la production verte. L’entreprise a décidé de ne plus soumettre ses produits à l’EPEAT (Electronic Product Environmental Assessment Tool), qui attribue un label vert aux producteurs les plus respectueux de la production “verte” limitant leur impact sur l’environnement.
Sans doute persuadé de recueillir un soutien indéfectible de ses consommateurs, Apple mettait en avant que cette certification n’était plus adaptée aux attentes des consommateurs et qu’elle n’était “plus compatible avec leurs décisions en matière de design”. Surtout, Apple avançait que ses innovations technologiques en faveur de l’environnement n’étaient pas valorisées.
En vérité, il semble que le MacPro Retina n’aurait pas répondu aux exigences soutenues de l’EPEAT du point de vue des critères environnementaux.
La décision d’Apple, si pointilleux d’un point de vue marketing, apparait comme étant peu réfléchie, tant les réactions ont été vives suite à cette annonce.
Les retours de ses clients d’une part et des municipalités d’autre part (dont la municipalité de San Francisco, où siège Apple) ont été assez virulents pour que l’entreprise revienne, quelques jours plus tard, sur sa décision.
Bob Mansfield (Vice Président de la Conception Matérielle) a alors annoncé que “de nombreux clients fidèles d’Apple ont fait part de leur déception quant à l’abandon de la certification EPEAT”. Il a reconnu avoir fait une “erreur”, et Apple a réintégré depuis le programme, et (ré)affirme son engagement pour le développement durable.
La question du MacBook Pro Retina reste entière puisque, trop polluant, ce matériel ne correspondra pas pour autant aux normes de l’EPEAT concernant sa consommation, ses méthodes de production, son emballage, sa durée de vie, son recyclage ou l’utilisation de composants techniques.

A propos de Mélanie Hochard

La publication a un commentaire

  1. Lintz

    “La décision d’Apple, si pointilleux d’un point de vue marketing”, tout est dit sur les motivations d’un constructeur qui claironnait voici peu avec ses campagnes publicitaires :”Think different”

Les commentaires sont fermés.