• Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :4 min de lecture
  • Post category:Chine / E-commerce

L’e-commerce transfrontalier est un secteur vertical spécial dans le métier du commerce électronique, et son développement n’est pas comme les autres secteurs du commerce électronique qui ont un développement à grande vitesse. Dans le processus de son développement, l’e-commerce change ses modalités dans le temps.
Modalité de magasin : marchandises d’entrepôt sous douane

Dans la période de développement initial, l’e-commerce transfrontalier comme les autres secteurs traditionnels du commerce électronique était un magasin par plateformes comme par exemple Amazon. Les entreprises d’e-commerce ou les magasins conservent leurs marchandises dans des entrepôts sous douane et les mettent sur la plateforme afin de permettre aux consommateurs de choisir.
L’entrepôt sous douane est un régime douanier sous lequel des marchandises tierces peuvent être placées sous couvert d’une déclaration en douane, en vue de leur stockage, ces marchandises restent sous surveillance douanière. Les marchandises d’entrepôt sous douane est l’élément clef pour l’e-commerce transfrontalier. Les magasins ne peuvent pas diminuer les coûts, satisfaire les besoins des consommateurs et réaliser les circulations de fonds sans que les marchandises soient suffisantes sur la plateforme.
En fait, cette modalité est favorable au développement de l’e-commerce à grande vitesse. Donc il attire beaucoup d’investisseurs qui font des investissements et financements dans ce secteur, et cela conduit au développement des marchandises d’entrepôt sous douane, comme par exemple, la Zone Franche, le port continental international, la zone de traitement d’exportation.

Modalité d’intermédiaire ?
Mais un décret, promulgué par les départements gouvernementaux chinois le 7 Avril 2016, a impacté le développement du secteur d’e-commerce transfrontalier et l’a ralenti. Le décret s’appelle « La liste des produits importés de l’e-commerce transfrontalier » : il demande aux magasins ou entreprises d’e-commerce transfrontalier d’importer seulement les produits de la liste, liste qui limite les catégories des produits.
La conséquence directe est que les entreprises ne peuvent pas importer plus de 95% des produits, et cela entraîne une série de répercussions : la diminution de la quantité de commandes, la diminution des investissements et financements et la rupture de la chaîne de fond.
L’un des produits principaux de l’e-commerce transfrontalier est le lait en poudre. Le décret sur les produits de lait en poudre ne liste que 300 marques étrangères, mais plus de 1000 marques de lait en poudre étrangères entrent en Chine par la voie de l’e-commerce transfrontalier. Cela signifie que le commerce sur le lait en poudre va diminuer d’environ 70%.
Pour répondre au changement de politique, les entreprises d’e-commerce transfrontalier renoncent à la modalité de magasin ou dit « la modalité de marchandises d’entrepôt sous douane », et elles développent la modalité d’intermédiaire, c’est-à-dire que le service permet la livraison directe de pays étrangers.
Plus précisément, les entreprises n’ont pas les marchandises dans leurs magasins sur la plateforme, mais deviennent les intermédiaires entre les fournisseurs étrangers et les consommateurs domestiques. Donc il n’y a pas la limitation sur les catégories de produits.
Cependant, il y a encore des problèmes : les plus évidents sont que les coûts sont élevés, coûts qui comprennent les frais d’emballage, de bourrage, de livraison et de dédouanement ; et le risque est que les biens peuvent être contrôlés et confisqués par la douane. Tout cela met la pression aux entreprises d’e-commerce transfrontalier.
Enfin, on peut voir que les politiques ont de fortes influences sur l’e-commerce transfrontalier, mais les besoins des consommateurs promeuvent toujours le développement de l’e-commerce transfrontalier.
 
Sources :
http://it.sohu.com/20161011/n470007411.shtml
http://column.chinadaily.com.cn/article.php?pid=22483
http://akanea.com/douane/glossaire/definition-entrepot-sous-douane/
http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/pourquoi-le-e-commerce-transfrontalier-avec-la-chine-est-prometteur-mais-difficile-517096.html

A propos de Yingjie LIU