• Auteur/autrice de la publication :
  • Temps de lecture :4 min de lecture
  • Post category:M-commerce

Le paiement sur mobile, on en parle depuis longtemps. C’est une révolution aussi importante que l’apparition de la carte bancaire il y a plus de trente ans ! Encore quelques mois à attendre et le téléphone mobile servira à payer ses achats, stocker ses points de fidélité, recevoir des promotions… Le Japon avait pris une longueur d’avance. Les opérateurs européens y travaillent tous. Les Français l’ont même lancé l’an dernier à Nice avec succès, et Éric Besson, le ministre de l’Industrie, a promis que 9 autres villes allaient très vite l’adopter.
Les paiements mobiles ou Mobile Payments sont toutes les transactions effectuées depuis un téléphone mobile et débitées soit sur la carte bancaire, soit sur la facture opérateur ou soit sur un porte-monnaie-électronique. Il y a 3 catégories de paiement par mobile : les paiements à distance, les paiements de proximité devant une borne, ou bien les transferts d’argent de mobile à mobile.
 

Google a annoncé le jeudi le 26 mai le lancement d’un service de paiement sans contact par téléphone mobile.
Ce système dénommé” Google Wallet” doit permettre aux mobinautes à la fois de payer leurs achats, en logeant des coordonnées de cartes bancaires ou en alimentant une carte de paiement prépayée, de profiter d’offres spéciales offertes par des commerçants et de valider des cartes de fidélité. Ces services existent déjà dans certains pays d’Asie où les consommateurs utilisent leur smartphone comme une carte de crédit. Dès cet été, il devrait permettre de régler ses achats chez quelque 124.000 commerçants américains (300.000 magasins dans le reste du monde), simplement en approchant un téléphone mobile spécial, le Nexus S4G, d’une borne. Ce modèle est muni d’une puce NFC (Near Field Communication). Cette annonce de Google est un signe du décollage de cette technologie, déjà présente sur une poignée de Smartphones. Mais cette arrivée de Google vient concurrencer dangereusement d’autres acteurs. Même si le patron du groupe financier American Express Kenneth Chenault a émis des doutes sur l’expérience de « «wallet ».
Dès fin mai, eBay et sa filiale de paiement PayPal, qui représente 20 % du trafic des paiements hors carte bancaire sur Internet, ont porté plainte contre Google, accusant ce dernier d’avoir volé des secrets industriels, notamment en recrutant un de ses responsables.
Quant à Apple, très en retard sur le paiement mobile, il est obligé de réagir. Même si le futur iPhone 5 permet de faire du paiement, leurs modèles toujours très fermés risquent de montrer leurs limites.
Le secteur du paiement sans contact est devenu de plus en plus concurrentiel, alors que les opérateurs de téléphonie mobile, des banques, et des sociétés technologiques et de réseaux de paiement par carte bancaire comme Visa et MasterCard essaient de s’imposer sur ce marché encore limité mais à fort potentiel.
A l’échelle mondiale, les paiements effectués sans contact pourraient atteindre 110 milliards de dollars (81 milliards d’euros) en 2014, contre 30 milliards de dollars (21,5 milliards d’euros) en 2012, selon les données du cabinet d’études Juniper Researc assure qu’un téléphone sur six en activité dans le monde sera équipé d’une puce en 2014.
La guerre des standards du paiement mobile n’en est surement qu’à ces débuts.
Webographie :
Le Figaro, article du 27 mai 2011:  http://www.lefigaro.fr/societes/2011/05/27/04015-20110527ARTFIG00669-google-passe-a-l-offensive-dans-le-paiement-sur-mobile.php
Les Echos, article du 31 mai :  http://www.lesechos.fr/innovation/technologies/0201402409364-les-zones-d-ombre-du-paiement-mobile-sans-contact-170568.php
Le Monde, article du 27 mai:  http://www.lemonde.fr/technologies/article/2011/05/27/google-se-lance-dans-le-paiement-sans-contact_1528102_651865.html
Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paiement_mobile

A propos de Sandrine JENNY

La publication a un commentaire

Les commentaires sont fermés.