L’armée américaine veut réduire la consommation de ses serveurs

Asetek, entreprise spécialisée dans le refroidissement des composants informatiques, a annoncé avoir été sélectionnée par le département de la Défense des Etats-Unis dans le cadre d’un appel d’offre pour le refroidissement de ses serveurs.

Le système développé par la firme danoise utilise l’eau pour véhiculer les  calories. Le projet “Inside Server Air Conditionning” vise à évacuer la chaleur vers l’extérieur où des échangeurs refroidissent le liquide, lequel est ensuite réinjecté dans le circuit. Il est donc possible d’abandonner pour partie les systèmes de climatisation intérieurs, particulièrement énergivores.

refroidissement

Ce sont en effet ces systèmes qui consomment le plus d’électricité, comme l’ont montré deux récentes études (1). Plus de la moitié de l’énergie est consommée par les climatiseurs, pompes et refroidisseurs, tandis que les équipements informatiques n’en consomment que 30%.

Cette solution permettrait d’offrir une plus grande autonomie aux data centers mobiles de l’armée américaine, généralement alimentés en électricité via un groupe électrogène.

Le PDG d’Asetek, Andre Eriksen, estime par ailleurs que la conception en circuit fermé offre une solution de refroidissement pertinente dans des environnements hostiles (poussière…), comme ceux auxquels l’armée américaine peut être confrontée.

 

(1) (Etude Emerson Network et Livre blanc APC 114)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.