Microsoft Office 2013 et 365, des licences restrictives ?

Depuis quelques mois, il est possible pour les particuliers et les entreprises d’acquérir les derniers produits Office en date : la version classique 2013 de la suite, ou la suite « 365 », nouveauté du catalogue. Malgré sa présence incontestée sur le marché de la bureautique, Microsoft a essuyé de nombreuses critiques de la part des utilisateurs concernant les nouvelles restrictions sur les licences d’acquisition.

blah 4 ou 5

Deux offres différentes ?

La suite office 2013 succède à la précédente version datant de 2010. Elle incorpore de nouvelles fonctionnalités dans les logiciels qui la composent. Par exemple, il devient possible d’importer et modifier le contenu d’un PDF, ou encore d’intégrer une vidéo en ligne dans un document Word. Cette suite s’adresse aux étudiants, familles et entreprises, avec une adaptation de l’offre logiciel suivant le statut de l’utilisateur.

La suite Office 365, quant à elle, intègre les fonctionnalités supplémentaires liées au « cloud ». En plus des outils traditionnels tels que Word, Excel ou Outlook, elle propose une nouvelle expérience utilisateur avec notamment un espace en ligne de 20 Giga-octets qui permet d’enregistrer ses documents, mais également une mise à jour gratuite en continu des logiciels. Cette suite comprend tous les outils de bureautique réunis en une offre (même les plus orientés professionnels comme Microsoft Access ou Publisher), et s’adresse uniformément à tous les utilisateurs (particuliers ou petites entreprises).

Quelles politiques concernant les nouvelles licences ?

La suite Office 2013 adopte le même principe que la version 2010, l’usager achète la licence d’utilisation et peut utiliser les logiciels indéfiniment. Le point qui change concerne la transférabilité et le nombre d’installations. En effet, dans le nouveau contrat, il est stipulé que la licence est attribuée à un ordinateur et cela pour sa durée de vie (avec toutefois une exception, qui concerne les produits encore sous garantie, cela implique une demande spécifique au SAV de Microsoft).

Concrètement, un utilisateur qui installerait la suite Office 2013 sur son ordinateur ne pourrait donc pas transférer les logiciels sur un nouveau matériel et serait contraint de ré-acheter une licence d’utilisation. De plus on peut noter qu’il n’existe pas d’offres tout public proposant une installation multi-poste comme pour les précédentes versions.

Alors pourquoi une telle restriction ?

La réponse vient sûrement de la nouveauté Office 365. En effet, c’est par un système d’abonnement annuel au prix de 99€, que les utilisateurs pourront profiter des logiciels de bureautique, avec notamment des possibilités de multi-installations au sein d’un même foyer ou d’une entreprise.

Par ce système, Microsoft cherche à amener le plus d’utilisateurs à migrer des offres classiques vers cette suite, dans le but d’augmenter la dépendance à leurs applications, notamment au nouveau Cloud. Rappelons en effet que le Cloud est un des enjeux actuel du numérique, il concerne de plus en plus d’entreprises et de particuliers.

Des conséquences possibles ?

Il est évident que ces mesures posent de nombreuses questions de liberté et de choix. La société Microsoft est toutefois coutumière du fait et a souvent été condamnée dans ce sens, notamment pour avoir imposé Internet Explorer comme seul navigateur disponible dans les systèmes d’exploitation Windows. La Commission Européenne, qui a déjà imposé de fortes amendes à la société, aura sûrement l’occasion de se saisir du dossier.

Enfin, les conséquences pourraient également venir des utilisateurs eux-mêmes et notamment des entreprises, qui pourraient choisir de se tourner vers des solutions open source beaucoup moins onéreuses.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Cours word dit :

    Je vous remercie pour l’ensemble des conseils livrés avec soin dans la majorité de vos publications.

    Bon courage pour la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.