You are currently viewing L’évolution des déchets spatiaux : du négligé à l’essentiel

De débris de fusées à satellites hors service, un grand nombre de débris spatiaux sans plan de disposition ou de réutilisation se trouvent en orbite. Compte tenu des avancées majeures et des investissements dans la course spatiale, les déchets spatiaux sont souvent ignorés par la population générale, car ils ne sont pas considérés comme un problème environnemental critique.

Ainsi, la NASA et l’ESA, ainsi que des autorités indépendantes, ont lancé des technologies de localisation pour une gestion conséquente des déchets spatiaux. Selon l’ESA, environ 35 290 débris sont régulièrement suivis par les réseaux de surveillance spatiale et conservés dans leur catalogue, avec plus de 640 ruptures, explosions, collisions ou événements anormaux entraînant une fragmentation.

Cependant, il est important de noter que la plupart des débris suivis sont de grande taille, et le réseau ne suit actuellement pas et ne surveille pas les petits objets. Un système plus robuste et scalable est nécessaire pour détecter, suivre et remédier efficacement aux petits débris spatiaux.

Débris spatiaux de petite taille et proposition de détection.

Dans le cadre des efforts de nettoyage spatial, la NASA sollicite des solutions auprès d’innovateurs du monde entier. Le concours “Detect, Track, and Remediate: The Challenge of Small Space Debris” invite les participants à contribuer à des concepts révolutionnaires pour détecter, caractériser, suivre ou remédier aux débris en orbite basse autour de la Terre.

L’objectif de ce concours, avec une date limite d’inscription le 15 novembre 2023, est de réunir des esprits créatifs pour élaborer des propositions de détection, de suivi et de remédiation pour les débris spatiaux de petite taille.

Horizons Incertains : naviguer dans l’avenir de la gestion des débris spatiaux.

Il est difficile de prédire la gravité de la situation des débris spatiaux dans les années à venir, car cela dépend de l’ampleur des activités spatiales futures, du degré de contrôle de la génération de débris et de l’efficacité des mesures d’atténuation adoptées.

En plus du concours proposé par la NASA, la société SOTERIA a récemment été sélectionnée par l’Intelligence Advanced Research Projects Activity (IARPA), bras de recherche et développement avancé sous l’Office du Directeur du Renseignement National, pour un développement ultérieur dans le cadre du programme SINTRA (Identification et Suivi des Débris Spatiaux). Ainsi, l’entreprise travaille sur la collecte et l’analyse de données, le développement d’algorithmes de suivi et la gestion globale du projet, en créant de nouvelles méthodes de suivi des débris spatiaux.

En conclusion, la problématique des débris spatiaux est désormais une préoccupation majeure pour les grandes organisations et les gouvernements. Bien que des plates-formes numériques soient disponibles pour le grand public pour suivre ces débris, les résultats des investissements dans de nouvelles méthodes de détection et d’élimination de ces déchets restent à produire des résultats significatifs dans le futur.

Sources :

  1. La NASA cherche des solutions pour détecter, suivre et nettoyer les petits débris spatiaux
  2. Les débris spatiaux en chiffres
  3. Grâce à une technologie de suivi innovante, SRI s’attaque au danger des particules de débris spatiaux
  4. Détection, suivi et imagerie des débris spatiaux

A propos de Beatriz COELHO GUEDES DE PAIVA

En formation en Master 2, Droit de l'Économie Numérique à l'Université de Strasbourg

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.