Vers un nouveau mode de paiement : scanner son visage pour régler ses achats, c’est désormais déjà possible en Chine !

Connu pour sa longueur d’avance dans le domaine des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), plus particulièrement dans l’intelligence artificielle (AI),  la Chine s’est lancée un nouveau défit,  qui consiste en la mise en œuvre d’un nouveau mode de paiement  par la reconnaissance faciale.

Comment fonctionne ce procédé ?

Plus besoin  de votre  porte monnaie blindé d’argent liquide, ni votre carte bancaire, ou encore votre Smartphone pour finaliser vos achats, il suffit de se mettre face à la caméra pour que celle-ci valide votre panier en cinq seconde.

Pour pouvoir bénéficier de ce procédé, les consommateurs sont tenus d’associer leurs visages à leurs comptes bancaires, ou à un système de paiement mobile. Au moment de paiement au magasin, ils n’ont ensuite plus qu’à faire scanner leur visage par le terminal prévu à cet effet.

Une technologie de pointe avec beaucoup d’avantages :

IFuree, un supermarché qui fonctionne sans caissières, propose aussi  le paiement par reconnaissance faciale à ses clients. A l’entrée, une caméra 3D scanne les visages. Au moment de régler les achats, ces dernières scannent leurs articles elles-mêmes à la caisse, puis présentent à nouveau leurs visages à la caméra. Leur compte bancaire est immédiatement débité.

La plupart des clients son plutôt favorables à cette nouvelle technologie, ils trouvent que c’est pratique car cela permet de faire ses courses très rapidement, contrairement au super marché traditionnels ou les fils d’attente sont énormes. En Chine, cette nouvelle technologie est en plein essor, Mengmeng Zhang, analyste du cabinet hongkongais contrepoint affirme que le paiement par reconnaissance faciale a certainement le potentiel de se généraliser grâce à l’impulsion des principaux acteurs du paiement mobile, il ajoute que Alipay dépense des milliards pour diffuser cette technologie, via des subventions aux vendeurs et des récompenses financières pour les consommateurs qui l’utilisent.

La nouvelle technologie de paiement est aussi un moyen pour les commerces de recueillir davantage de données. D’après Jeffrey Ding, chercheur à l’université Oxford, Ce nouveau mode de paiement dans la vente au détail il permet à la fois de prévenir les vols à l’étalage et obtenir des informations sur les préférences des consommateurs. Cette tendance de paiement s’inscrit aussi dans le cadre d’une campagne nationale plus large pour faire de la Chine un leader mondial des hautes technologies.

Mais à quel prix ?

Dans le cadre de sa politique gouvernementale, la Chine a pour ambition de faire de la reconnaissance faciale l’un des piliers de l’intelligence artificielle. Selon les opposants à cette nouvelle forme de paiement, il est fort possible que l’Etat détourne ces informations de leur but premier de paiement, ces inquiétudes ne peuvent être écartées à l’heure ou cette nouvelle technologie est jugée potentiellement intrusive.

Toutefois, certains consommateurs ont l’air de se soucier à leur image plutôt qu’aux éventuels risque du paiement par reconnaissance faciale. En effet,  d’après le sondage mené par le site d’information Sina, 60% des personnes interrogées jugent leur visage laid lorsqu’il apparaît sur l’écran du terminal de paiement. Pour y remédier, Alipay a annoncé que ses caméras seront équipées de filtres d’embellissement, une nouvelles qui devrait les ravir.

A propos de Samia HAMITRI

Etudiante en Master 2 Commerce électronique à l'université de Strasbourg.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.