Utilisateurs des réseaux sociaux : sommes-nous des clients ou des produits ?

 

Les réseaux sociaux sont devenus un élément essentiel dans la vie de la plupart des gens, si Abraham Maslow était encore vivant, il aurait sans doute intégrer les réseaux sociaux dans sa pyramide des besoins, spécifiquement dans la partie du besoin d’appartenance.

Les réseaux sociaux ont connu un essor incroyable ses 15 dernières années grâce à la propagation d’internet dans le monde entier, ceci a permis l’augmentation du nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux, faisant de ce monde, un monde connecté en permanence. À titre d’exemple, en 2020, on dénombre 2,74 milliards d’utilisateurs Facebook actifs par mois, Instagram, lui en compte 1 milliard et Twitter, 187 millions.

L’accès à ces réseaux sociaux est vraiment devenu simple puisque la création d’un compte se fait par quelques clics, mais bien sûr en fournissant des données privées, comme le nom, prénom, âge, adresse, sexe, situation familiale, orientation sexuelle et pleins d’autres données, intérêts personnels et professionnels.

L’utilisation de nos données personnelles par les réseaux sociaux à toujours fait polémique, la plupart des utilisateurs ne font même pas attention aux conditions générales d’utilisation, dans lesquelles sont souvent mentionnées l’usage de nos données personnelles.

Le problème qui se pose aujourd’hui, c’est l’exploitation de nos données privées par les réseaux sociaux, qui ne se contentent pas juste de les utiliser mais, de les mettre à la disposition d’autres entreprises, surtout dans le E-commerce. Le business model de la majorité des réseaux sociaux est basé sur l’utilisateur, comme source de revenu, certes la création et l’utilisation du compte dans un réseau social demeurent gratuite mais nos informations sont vendues aux entreprises, afin qu’elles puissent faire de la publicité ciblée et toucher un maximum de clients. L’utilisation de ces réseaux n’est pas gratuite, du moins, elle génère une monnaie d’échange, très précieuse, la collecte d’une masse de données personnelles. En d’autres termes, nous sommes devenus un produit pour les responsables de traitements de données, qui n’hésitent pas à se faire de l’argent via la vente de nos données.

En tant qu’utilisateur de réseaux sociaux, la manière la plus adéquate de collecter et exploiter les données serait de le faire avec le plus de transparence possible, en effet l’utilisateur doit pouvoir être informé de l’usage et du devenir de ses propres données, mais il doit également pouvoir avoir le choix d’accepter, de refuser ou encore de modifier l’exploitation de ses données.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.