HackTown : l’université de hackers qui propose des diplômes de cybercriminel

Piratage du Wi-Fi, vol de données, achat de logiciels malveillants, l’Université « HackTown » propose des diplômes en cybercriminalité au prix de 125 dollars. En suivant les cours proposés, il serait ainsi possible « d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour pirater avec succès un individu ou une entreprise ».

 

Une étude publiée sur la nouvelle économie du Dark Web par « Armor », spécialiste américain en cybersécurité, contient une découverte insolite : une université de hackers vendant des cours sur la cybercriminalité sur le Dark Web.

HackTown : centre de formation pour cybercriminels

Les responsables de l’université, dénommée « HackTown », la décrivent comme étant un lieu idéal pour apprendre aux étudiants toutes les compétences d’un cybercriminel professionnel. En effet, chaque cours serait axé sur le piratage informatique à des fins lucratives et sur la fraude.

Avec des frais de scolarité s’élevant seulement à 125 dollars, HackTown s’adresse à des personnes ayant peu ou pas d’expérience en matière de codage. Elle propose des cours couvrant tous les domaines relatifs au piratage Wi-Fi, à la sécurité opérationnelle, aux attaques de réseau, ainsi qu’à la pratique du « carding », qui consiste à voler les données des cartes de crédit.

Une boutique en ligne pour fournir tous les outils nécessaires

L’université est également dotée d’une boutique en ligne qui fournit aux étudiants des logiciels de de voleurs de mots de passe, de rançon et de chevaux de Troie pour faciliter leur carrière de cybercriminel.

Une industrie bien organisée qui préoccupe

L’étude démontre une professionnalisation des organisations cybercriminelles extrêmement bien organisée. La découverte de cette université criminelle a fait surgir de nombreuses inquiétudes dans le domaine de la cybersécurité. Les professionnels craignent en effet qu’une carrière dans la cybercriminalité puisse sembler plus attirante et avantageuse qu’une carrière juste et légale dans la cybersécurité.

Pour contrer cela, il est donc nécessaire d’investir davantage dans la formation afin de maintenir le secteur attrayant et accessible à tous.

 

A propos de Camilla LAZZARO

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.