Amazon One : une identification au bout des doigts

La pratique étonne : comment avoir la possibilité d’être identifié uniquement par un simple passage de la main au-dessus d’une machine ? Cette expérimentation, de rigueur dans plusieurs magasins, tend à faciliter la reconnaissance des individus et simplifier nos modes de vies.

 

  • Un outil simplificateur d’achat

Après Amazon Go, le géant américain a révélé sa nouvelle création : une machine capable d’identifier un individus grâce à la paume de sa main. Il suffit d’enregistrer ses coordonnées bancaires sur l’application d’Amazon. Ensuite, une mesure des traits de la main est effectuée, scannée et automatiquement reliée à la carte bancaire. Par conséquent, un simple passage de la main devant cet outil suffit à payer ses achats.

Ce mode de paiement semble à priori sécurisé puisque les traits de la main sont uniques et reconnus comme une identité propre à chacun. Pour dire, même les jumeaux n’ont pas la même identité biométrique.

En France, certaines start-ups prennent vent de cette idée pour expérimenter des magasins autonomes à l’image d’Amazon Go. Aux Etats-Unis, Dilip Kumar (vice-président d’Amazon de la vente au détail) explique qu’Amazon One est déjà en train d’être testé dans deux magasins Amazon Go à Seattle. Le retard de la France s’explique notamment du fait d’une règlementation très stricte en matière de biométrie.

 

  • Une extension pouvant générer de nombreuses problématiques

Si cette technologie est initialement prévue pour effectuer les paiements, elle pourrait également permettre un mode d’identification alternatif. En effet, Amazon envisage d’aller plus loin grâce à ce nouvel outil. Il pourrait notamment permettre une identification au travail, pour accéder à son bureau, son compte ou encore à un bâtiment sans avoir besoin de badge.

Ce procédé pourrait à terme soulever les mêmes problématiques que les implants déjà proposés par certaines sociétés étasuniennes pour identifier leurs salariés, notamment d’un point de vue éthique et sécuritaire. En effet, toutes les informations sensibles seraient stockées au même endroit, facilitant ainsi l’accès à toutes les données en une seule fois lors d’une intrusion du système.

A propos de Angélique AUBIER

Etudiante en Master 2 - Commerce électronique

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.