L’e-commerce pendant le confinement

 

À cause du COVID-19 de nombreuses personnes dans différents pays ont des interactions physiques très limitées, ce qui a imposé une distanciation sociale afin d’éviter la propagation du virus. Un re-confinement a été appliqué dans de nombreux pays y compris des pays européens comme la France et cela pour éviter une deuxième vague du virus. À la suite de cette mesure, les restaurants, bars, cinémas et gymnases ont été fermés. Pendant ce temps, de nombreux employés de bureau sont confrontés à de nouveaux défis pour travailler à distance (le télétravail) à temps plein.

L’une des conséquences que nous avons pu constater durant cette période de confinement, c’est la façon par laquelle les gens abordent cette période d’isolement et d’incertitude. Les comportements d’achat ont changé (de l’achat en gros aux achats en ligne). D’une part, cela a permis à ce secteur d’activité de réaliser une montée exponentielle, compte tenu du volume des ventes réalisées par des entreprises de commerce électronique comme Amazon ; d’autre part, les clients ont eu accès à une variété de produits dans le confort et la sécurité de leur domicile. Plusieurs entreprises ont adapté leurs activités aux circonstances actuelles de confinement. Ces entreprises ont choisi de ne pas fermer et de délivrer les clients à leurs domiciles malgré les restrictions de communication et d’autres mesures de confinement.

Comme suite logique à ce comportement d’achat branché vers le e-commerce, ce secteur a pu acquérir de nouveaux segments de clients de toutes les classes socio-professionnelles. Par contre, le défi auquel se confrontent les entreprises qui veulent se convertir et vendre en ligne durant cette période de confinement, c’est de capitaliser sur les investissements dans ces nouveaux canaux de vente.

Bien que les statistiques officielles ne soient pas encore disponibles pour la plupart des pays, on estime que les demandes en ligne ont augmenté dans de nombreux pays au cours du premier semestre de 2020. C’est à dire pendant le premier confinement, entre autres en Europe, en Amérique du nord et en Asie pacifique. Concernant les pays d’Asie et du pacifique, le e-commerce a augmenté d’une façon significative durant le premier trimestre de 2020, par contre, la hausse du chiffre d’affaire du commerce électronique est enregistrée après en Europe et en Amérique du sud.

En  guise de conclusion, pour garantir un commerce électronique efficient durant cette période de confinement, il faut que les entreprises proposent des sites en ligne avec un tunnel de conversion court, surtout pour les nouveaux usagers de ce canal d’achat. Par conséquent, la réduction des fuites des clients potentiels qui atterrissent sur le site, et de répondre aux besoins et attentes des clients potentiels ainsi que de fidéliser les anciens clients.

A propos de Asma BAKRIM

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.