L’administration électronique en France

Grace aux nouvelles technologies, et surtout avec l’utilisation des techniques de l’information et de la communication (TIC) et en particulier l’internet, la transformation numérique de l’Etat est en croissance continu depuis plus que 20ans dans un but d’amélioration de la gestion des affaires publiques, d’améliorer la relation administration & citoyen et d’accroitre la transparence administrative.

Dans notre article sur l’e-administration en France, nous allons parler sur la modernisation de l’administration public en France et son impact sur la relation des citoyens avec leurs administrations.

Depuis la création de la DGME – Direction Générale de la Modernisation de l’Etat par le regroupement de la direction de la réforme budgétaire qui est par mission de coordonner, aider au niveau du conseil interministériel, les administrations cherchent à moderniser ses fonctionnements pour améliorer leurs services vis-à-vis aux citoyens.

Les choix technologiques des Etats ont un impact très important sur la relation que les citoyens établissent avec leurs administrations et leurs efficiences, avec la possibilité d’accéder aux téléprocédures par un portail personnalisé via internet, des dispositifs d’identification et d’authentification avec la signature électronique ou des cartes d’identification électroniques.

Les orientations/bénéfices françaises se caractérisent par :

  • Le respect des usagers
  • La simplification de la vie administrative de l’Etat
  • La modernisation de l’administration publique
  • La fiabilité et la rapidité des processus administratifs
  • La réduction de la corruption
  • L’augmentation des recettes de l’Etat
  • L’amélioration de la prise de décision

L’utilisation des nouvelles technologiques de l’informations et de la communication (NTIC) à pour objectif d’améliorer l’efficacité des services utiliser par les usagers. Suite de ce changement culturel, social, de politique et de gouvernance de l’environnement actuel, l’Etat cherche à se projeter dans un hypothétique futur technologique commun et soutenable, à fin d’augmenter l’efficacité et l’efficience de son service public tout en espérant un retour sur investissement de plus en plus important.

A propos de Ikhlas CHABLI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.