Microsoft Premonition Cloud : anticiper les épidémies comme la météo

Ethan Jackson, directeur de Microsoft Premonition, a annoncé le lancement de Microsoft Premonition Cloud en septembre 2020. Ce projet a été conçu à Houston par Microsoft Prémonition et Harris Country Public Heath. Ethan Jackson soutient, suite au Covid-19, que Microsoft Premonition a une autre vision du projet que celle initialement prévue en 2014.

Le fonctionnement du programme

Microsoft a amélioré son système afin de prédire les épidémies à la manière du système météorologique. Une étude a prouvé que les animaux sont responsables de 60% à 75% des maladies virales transmises à l’Homme. (Zika, Dengue, Covid-19). Ainsi, ce système d’alerte avancé examine les animaux porteurs de maladies. Microsoft a donc associé l’IA & la robotique, le cloud et la génomique pour créer son système. Il prélève automatiquement les échantillons environnementaux, puis les analyse génétiquement. Ce programme utilise les récentes avancées d’Azure IoT et d’Azure Data Lake. Mais aussi l’analyse des données réunies par Microsoft Premonition. Aujourd’hui, environ 80 milliards de matériaux génomiques ont été analysé. Ce système modifie la modélisation des germes connues et leur réaction en fonction de leur évolution, permettant ainsi de détecter les menaces en temps réel.

Un programme toujours en R&D

C’est une expérience prometteuse et rentable pour les services de santé publique. Le but est de pouvoir prédire quand et la menace pourrait apparaitre et ce un mois avant. En effet, la pandémie a soulevé les limites financières et humaines des services de santé publique mondiaux. La seconde vague du Covid-19 a aussi démontré qu’il est compliqué de freiner l’épidémie. Cela permettra donc d’anticiper les prochaines menaces.

Mots-clés:  Microsoft, Santé, IA, Cloud

 

A propos de Chloe AIME

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.