Elections américaines : conspirationnisme et désinformation sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ont une place centrale au sein des élections américaines. Utilisés par les partis politiques pour promouvoir leurs idées et effectuer de la publicité ciblée, ils servent également de relais aux thèses conspirationnistes et participent ainsi à la désinformation.

Le poids des réseaux sociaux sur les élections américaines

Les élections de 2016 et le scandale Cambridge Analytica ont révélé au grand jour l’influence fondamentale des réseaux sociaux sur le processus électoral. Ceux-ci sont utilisés par les partis pour communiquer leurs idées et cibler les électeurs potentiels (publicité politique ciblée). Cependant, ces réseaux sont aussi gangrénés par la désinformation et le conspirationnisme, plus que jamais omniprésents dans cette campagne 2020.

Les réseaux sociaux, tribune pour les thèses conspirationnistes comme QAnon

Née en octobre 2017 sur le forum 4chan, la mouvance complotiste QAnon ne cesse de rassembler de nouveaux adeptes. Ses membres sont convaincus de l’existence d’un « Etat profond » gouvernant secrètement les Etats-Unis et participant à des réseaux pédophiles. Ce sont surtout les élites démocrates, du monde des affaires et d’Hollywood qui sont visées par ces accusations.

Fervents soutiens de Donald Trump, les membres de QAnon sont très actifs sur les réseaux sociaux. Ils y trouvent une tribune efficace pour répandre leurs idées et recruter. Organisés, ils dépassent même ce cadre virtuel en participant à des rassemblements et en organisant des actions parfois violentes.

La réponse des géants du numérique

Cet été, Twitter, Facebook, Instagram et YouTube ont agi en supprimant un grand nombre de contenus liés à QAnon et comportant de la violence. Mais face à la persistance du mouvement, Facebook a décidé le 6 octobre 2020 de supprimer tous les contenus liés à cette idéologie. Cependant, la tardivité de cette décision forte et l’habilité de QAnon pour répandre ses idées nuancent profondément l’efficacité de la lutte contre le conspirationnisme et la désinformation sur les réseaux sociaux.

A propos de Vincent CLAEYS

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.