L’hôpital Foch et Siemens s’associent pour créer une IA en renfort aux radiologues

L’hôpital Foch de Paris et l’Allemand Siemens Healthiness ont développé une Intelligence Artificielle (IA) capable d’optimiser la performance de l’imagerie médicale.
Depuis décembre 2019, cette IA permet aux médecins radiologues d’affiner et d’améliorer leurs diagnostics pour garantir un service de meilleur qualité aux patients.
Cette radiologie “augmentée” permet aux médecins de recevoir en l’espace de 17 minutes seulement, un diagnostic radiologique complet du patient directement sur leur station.
En France, le nombre de spécialistes en radiologie et en imagerie médicale décroît d’année en année. D’après un sondage effectué en 2018 par le conseil national des médecins, 13,3 radiologues exercent pour 100 000 habitants.

Afin d’y remédier, l’hôpital Foch a misé sur l’IA avec le “AI-Rad Companion Chest CT”. Ce logiciel “augmenté” permet d’identifier en un clic les organes de la cage thoracique et les tissus endommagés susceptibles de constituer les signes précurseurs d’une maladie.

De ce fait, le logiciel sera capable d’exécuter des nombreuses tâches “insipides” pour un radiologue lui permettant ainsi d’affiner son diagnostic en se concentrant sur les symptômes que lui décrit son patient.
Le logiciel “AI-Rad Companion Chest CT” permet d’effectuer plusieurs tâches différentes comme par exemple :
– identifier les nodules (petites boules) localisés dans les poumons ;
– fractionner les contours des poumons pour calculer les lobes ;
– évaluer l’emphysème pulmonaire une affection des voies respiratoires ;
– analyser l’aorte thoracique, une artère du corps humain ;
– détecter les calcifications coronaires pour présager le risque de trouble cardio-vasculaire ;
– mesurer la hauteur des corps vertébraux.
À la fin du diagnostic, le logiciel “AI-Rad Companion Chest CT” fournit une vue synthétique sur l’ensemble des images médicales clés et des tableaux de toutes les mesures.
Ce bilan radiologique complet permet aux spécialistes de la santé de traiter et d’intégrer ces informations directement au dossier médical du patient.
D’après le Professeur Philippe Grenier, le logiciel a pour vocation d’être utilisé sur des patients âgés de plus de 40 ans, ayant plus de risques de développer une maladie cardiovasculaire ou un cancer pulmonaire.
L’hôpital Foch a pour objectif d’améliorer la recherche du diagnostic à partir de scanner thoracique et les délais d’accès aux soins hospitaliers et ambulatoires. À l’avenir l’équipe de recherche espère que cette IA puisse prédire les éventuelles rechutes des patients greffés et intégrer une nouvelle fonction pour le dépistage des cancers du poumon.
D’autres innovations technologiques ont également été développée dans le domaine médical ces dernières années. On pense notamment à l’IA développée par IBM Watson Health capable de détecter avec précision le cancer du sein.
L’IA au service de la santé permet de simplifier les processus médicaux, d’améliorer la qualité des soins et de permettre la digitalisation des hôpitaux. En effet, de nombreux hôpitaux ont accordé aux géants technologiques d’accéder aux données personnelles de leurs patients dans le but d’améliorer la médecine. Pour le logiciel “AI-Rad Companion Chest CT”, les données récoltées par ce logiciel sont stockées depuis le 1er janvier 2020 dans l’Entrepôt de Données de Santé (EDS) propre à l’Hôpital Foch.

A propos de Maria KADIRI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.