Comment les géants de la technologie créent leur richesse

Avant de savoir d’où ils tirent leur profit, il est nécessaire de souligner que les cinq sociétés big tech qui dominent le monde digital qui sont Amazon, Alphabet/Google, Apple, Facebook et Microsoft ont beaucoup de point en commun. Elles sont toutes parmi les meilleures sociétés cotées en Bourses et leurs fondateurs sont assis au sommet des milliardaires du monde. Même leurs histoires de création sont plus ou moins similaires : elles ont été tous fondées ou incubées dans la côte ouest des États-Unis, le terrain fertile du Tech mondial.

Les GAFAM combinés ont généré un revenu annuel de 800 milliard de dollars en 2018, figurant ainsi parmi les 20 pays les plus générateurs de PIB et dépassent l’Arabie saoudite en termes de tailles (684 Mds de dollars). Ils ont générés également un revenu net global de 139 milliards, équivalent à une marge bénéficiaire de 17,3%.

Ces géants de la technologie rentabilisent leur activité principalement par leur forte orientation vers les clients. En effet, avec des milliards de personnes qui utilisent leurs plateformes aux cinq coins du monde, ces entreprises exploitent pleinement les données utilisateurs pour garder leur place sur le marché. Ceci les a conduit à plusieurs scandales dû à la mauvaise gestion des données à caractère personnelle.

Malgré leurs similitudes à plusieurs niveaux, la façon dont les « Big Five » génèrent leurs milliards varie considérablement. En examinant en profondeur leur structure de revenus, on constate deux grands types : vous payer l’entreprise et vous recevez le produit ou le service ; dans ce cas vous êtes le client. Dans le cas contraire où le service est gratuit, il est fort probable que vos données sont vendues à des tiers pour en tirer de l’argent ; vous êtes alors le produit !

Structure des revenus des GAFAM (2018)

Apple : 265.6 milliards

Apple génère 62,8% de ses revenus grâce à l’iPhone. L’iPad et le Mac représentent respectivement 7,1% et 9,6% des revenus. Tous les autres produits et services – y compris Apple TV, Apple Watch, les produits Beats, Apple Pay, AppleCare, etc. – se combinent pour générer seulement une part de 20,6% des revenus.

Amazon : 232,9 Milliards

Amazon tire la plus grande partie de ses bénéfices de ses boutiques en ligne (52,8%) ainsi que des services de vendeurs tiers (18,4%). Le segment d’Amazon qui connaît la croissance la plus rapide est celui des ventes hors ligne dans les magasins physiques. Elles génèrent 17,2 milliards de dollars de revenus, enregistrant une croissance de 197% d’une année à l’autre. Amazon Web Services (AWS) représente 11,0% des revenus il est le segment le plus rentable d’Amazon.

Microsoft : 110,4 Milliards

Microsoft a le revenu le plus diversifié et possède la plus grande capitalisation boursière (901 Mds de dollars) de tous les Big Five.

Les trois plus grandes sources de ses revenus sont : «Produits Office et services cloud» (25,7%), «Produits serveur et services cloud» (23,7%) et Windows (17,7%).

Alphabet : 136.8 Milliards

Les revenus publicitaires (via Google, YouTube, Google Maps, Google Ads, etc.) génèrent  la part du lion des revenus de l’entreprise à l’ordre de 85%.

D’autres produits et services Google, comme Google Play ou le téléphone Google Pixel, contribuent à 14,5% des revenus totaux.  Les autres paris représentent 0,4% du chiffre d’affaires.

Facebook : 55,8 Milliards

Bien que Facebook soit un service gratuit, la société a généré plus de revenus par utilisateur en 2018 que Netflix par exemple, qui facture son service. Facebook génère presque tous ses revenus (98,5%) des publicités. Parallèlement, uniquement 1,5% provient de ses services de paiements et autres frais.

A propos de Wissal MORHLIA

Etudiante en M2 commerce électronique à l'université de strasbourg. Passionnée par le marketing et le monde digital.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.