Emploi dans le secteur du numérique : la cybersécurité manque de personnel faute de formation

La cybersécurité représente un enjeu très important pour les entreprises et administrations. Bon nombre entreprises françaises l’ont intégré dans leurs programme de recrutement. Cependant, c’est un domaine dans lequel on peine à trouver des profils qualifiés. Selon une enquête mondiale menée par l’ESG, l’ISSA et (ISC)2, il faudrait former 4 millions d’étudiants pour répondre aux besoins du marché

cybersécurité

Le besoin en mains d’œuvre dans le secteur est réel. Chaque année les entreprises font de leur mieux pour trouver des profils qualifié, mais à la fin c’est toujours le même scénario : zéro recrutement, ou au meilleur des cas le profil trouvés ne correspond pas vraiment à ce qui est recherché.

Pourtant, des écoles d’ingénieurs se sont adaptées et ont ouvert des programmes de formations très qualifiés dans le domaines. Ils ont beaucoup communiqué sur les avantages du secteur. En France, pour encourager des étudiants à choisir ce secteur, les salaires dans le domaine ont été multipliés 2,6 fois plus que dans les autres pays de l’OCDE. Mais, malgré tous ses efforts, il n’y pas eu d’amélioration sensible. La cybersécurité, demeure un secteur où il y a toujours un manque cruel de main d’œuvre

Le problème n’est pas au niveau des offres de formations. Ils se trouvent ailleurs !

Problème 1 : Secteur encore flou pour une grande partie de la population

Pour les non-initiés,  le métier d’informaticien est réservé aux geek. Dans l’inconscient collectif de la majorité des personnes, un informaticien c’est quelqu’un qui passe toute sa vie devant plusieurs ordinateurs allumé en train d’écrire et de surveiller des mouvements des ligne de code. Ce qui est bien évidemment faux. Un autre aspect du secteur qui entretient le flou sur le secteur c’est le langage des spécialistes. Totalement incompréhensible pour un novice du domaine.

La solution c’est de déconstruire ces idées fausses reçues sur le secteur en montrant ses avantages et en mettant en avant le fait qu’il y a aussi côté relationnel qui est ultra présent dans le quotidien des Cyber spécialistes.

Problème 2 : Cursus très long, coûteux et nécessitant de l’expertise

Pour être un Cyber spécialiste, c’est un minimum de quatre à cinq années d’études supérieures auxquelles il faut ajouter les années d’expériences. Cela représente un frein pour plusieurs étudiants. La plupart des personnes ne souhaitent pas faire de longue études. A cela lorsque s’ajoute les frais exorbitant de la formation, beaucoup choisissent des solutions alternatives et moins qualifiante.

Pour permettre au futur étudiants d’avoir accès à des formations d’excellence, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI) a créer une certification SecNumédi afin de labelliser les établissements d’enseignement supérieur dispensant une formation exigeante en cybersécurité.

A propos de Ghislain ABBEY

M2, Commerce Electronique Université de Strasbourg

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.