Amazon alimentera toutes les régions éloignées en internet via satellites

New York. Le géant du e-commerce Amazon a reçu l’approbation du gouvernement des Etats Unis pour lancer plus de 3 200 satellites en orbite.

Selon la société de commerce en ligne, l’objectif est de mieux approvisionner même les zones les plus reculées en services d’accès à Internet. Cependant, le projet pourrait également offrir de nouvelles opportunités commerciales à Amazon en vendant des services internet à des particuliers ou à des entreprises.
Le Manager d’Amazon, Dave Limp, a évoqué des histoires de personnes qui ne pouvaient pas faire leur travail ou faire leurs devoirs car elles n’avaient pas d’accès internet fiable chez eux. Pour le soi-disant projet intitulé « Kuiper », Amazon estime ses gains à 10 milliards de dollars (8,5 milliards d’euros), soit environ deux fois plus que les bénéfices déclarés dans le dernier rapport trimestriel de l’année en cours.
D’autres sociétés ont déjà mis des satellites en orbite, notamment SpaceX, la société spatiale du PDG de Tesla, Elon Musk. SpaceX a reçu quant à elle l’approbation du gouvernement en 2018.
Amazon n’a pas annoncé quand le projet « Kuiper » devrait être opérationnel. L’agence américaine chargée de réguler les télécommunications et les contenus radio, télévisuels et Internet, la Commission fédérale des communications (FCC) , qui a émis l’approbation jeudi, a déclaré que la moitié des satellites devaient être en orbite d’ici juillet 2026. Amazon, basé à Seattle, souhaite créer un centre de recherche dans l’État de Washington, où les satellites seront conçus et testés.

A propos de Asmaa SELLAK

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.