Ces startups qui bousculent les codes de la relation employeur-salarié

Les concepts guidants la transformation numérique des entreprises par l’innovation managériale et RH influence désormais tous les secteurs. Cet article présente les startups oeuvrant au changement des modes de recrutement et des «ways of working» ainsi que les grandes tendances en la matière.

Micth : vers un recrutement décomplexé 

Startup française créée en 2016 dans le but de bouleverser le monde très segmenté et formaté du recrutement, elle propose au recruteur un dashboard lui permettant de publier des offres à destination des actifs de la communauté Mitch. Aussi, elle casse les codes strictes grâce à une communication dynamique et décalée, l’absence de CV et de lettre de motivation. L’accent est principalement mis sur les qualifications propres du candidat et celles recherchées par l’entreprise. 

Crème de la Crème : connecter consultant freelance et grandes entreprises

Ayant pour objectif de devenir la plateforme regroupant la plus grande communauté de freelance au monde, elle se focalise sur les nouveaux besoins des grands groupes. Les projets digitaux internes nécessitent en effet aujourd’hui des compétences spécifiques qui ne font pas toujours l’objet d’emplois permanents dans les entreprises. De plus les techniciens-consultants souhaitent de plus en plus diversifier leurs expériences en travaillant sur des sujets variés. Crème de la Crème connecte ainsi ces deux objectifs grâce à un logiciel SaaS permettant agilité, sélectivité et rapidité. 

Moodwork : encourager le «management du bien être» dans les entreprises

Il s’agit d’une plateforme qui accompagne les salariés de ses clients au travers de plusieurs actions comme des bilans bien-être mensuels afin d’identifier les sources de stress et des programmes de développement personnel spécifiques. Ces outils sont mis en oeuvre par des spécialistes (chercheurs, psychologues, coachs) qui remontent sous forme de bilans anonymisés aux entreprises concernées afin qu’elles agissent sur leurs management. 

Quels impacts réels sur le marché du travail ?

On observe cependant que le développement (de plus en plus conséquent en nombre) de ces startups oeuvrant pour de meilleures relations employeur-salarié ont des effets à mettre en perspective. 

Si elles peuvent faciliter un recrutement rapide et décomplexé, il n’est pas sans conséquence sur le statut occupé. En effet, le marché du travail incite aujourd’hui de plus en plus les travailleurs à adopter le statut de consultant. Ce dernier ayant ses qualités et défauts notamment en matière de protection et de sécurité (droit du travail).  Le développement d’entreprises spécialisées dans ce domaine accentue donc un peu plus le recours à ce statut. 

Autre observation, les recruteurs auront tendances à utiliser ces plateformes pour des métiers dits «supports» c’est à dire non essentiels à l’activité. Attrayantes et conviviales elles sont en effet destinées à cibler des profils relevant du marketing, de la communication et du développement d’application par exemple. Les fonctions «clés» ou «stratégiques» continuent quant à elle de suivre les canaux classiques du recrutement ne favorisant pas in fine la diversité sociale et de profils à ces postes. 

A propos de Alexandre Yeddou

Etudiant en Master 2 Droit de l'économie numérique, à l'écoute des évolutions économiques et passionné par les technologies innovantes.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.