IBM renonce à la reconnaissance faciale

IBM a annoncé qu’elle ne développerait plus et ne fournirait plus de technologies liées à la reconnaissance faciale.

Après la mort violente de George Floyd qui a suscité de nombreuses manifestations aux Etats-Unis et dans le monde contre le racisme et les brutalités policières, IBM a déclaré qu’elle renonçait totalement à la technologie de reconnaissance faciale.

Le PDG d’IBM, Arvind Krishna, a mentionné cette décision dans une lettre adressée aux membres du Congrès américain le 8 juin 2020 et a déclaré que « IBM s’oppose fermement et ne tolérera pas l’utilisation de toute technologie, y compris la technologie de reconnaissance faciale proposée par d’autres fournisseurs, pour la surveillance de masse, le profilage racial, les violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales, ou tout autre objectif qui ne serait pas conforme à nos valeurs et à nos principes de confiance et de transparence ».

Dans la lettre, Arvind Krishna a également appelé à un dialogue national sur les technologies de reconnaissance faciale pour déterminer si elles doivent être utilisées et comment, par les services de maintien de l’ordre. Il reconnaît que l’intelligence artificielle est « un outil puissant » qui peut aider les citoyens à être en sécurité mais il considère que c’est le devoir de ceux qui développent les systèmes de reconnaissance faciale de les analyser pour s’assurer qu’ils ne subissent pas de préjugés.

Il convient de souligner qu’IBM est le premier géant américain de la technologie à abandonner totalement les produits logiciels liés à la reconnaissance faciale.

 

 

A propos de Mariatou HABOU-BAKAR

Etudiante en Master 2 Commerce Électronique

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.