COVID-19 : Un catalyseur d’innovations technologiques

Le confinement de plus de la moitié de la population mondiale, l’arrêt d’activité de plusieurs entreprises, et plus de 170 000 décès au monde. Cette situation assez inédite et tragique à la fois a permis de prendre le virage et devenir un accélérateur d’innovations technologiques pour dépister la propagation du virus.

L’industrie robotique chinoise

Selon le rapport des CCE* Comité Chine du 7 avril 2020, plus de 80 innovations ont vu le jour sur les différents campus. Comme à Pékin, un véhicule robotisé 5G qui, en plus des livraisons de colis en raison du confinement, il déploie la reconnaissance faciale pour contrôler l’identité des passagers et mesurer leur température à distance. Ceci offre un diagnostic et une  maitrise avancée de la propagation du virus. De même, une nouvelle innovation « Thor 1 » décrite comme une arme massive pour combattre le virus. C’est un robot décontaminant qui permet de pulvériser l’air sur les espaces comme les hôpitaux afin de désinfecter et d’échapper la survie du virus.

Optimisation massive en Afrique

Avec 46 pays touchés par le virus, l’Afrique déploie massivement les nouvelles pratiques du télétravail, de l’enseignement à distance, etc. Devant cette transition, un besoin fort en couverture de connexion internet doit être garanti. D’où l’implantation des ballons stratosphériques de la société Loon pour déployer les antennes 4G sur le territoire de Kenya au sud d’Afrique.

En outre, le Maroc n’a pas manqué de créativité et d’innovation. Le respirateur artificiel 100% marocain fabriqué par un étudiant avec un système Open source et doté d’une batterie interne qui fonctionne plus de 3h. En même temps, une forte collaboration entre les Etats (Maroc, Portugal, Brésil) a donné naissance à la fabrication d’un prototype de ventilateur mécanique intelligent. Ce matériel est adapté à tous les cycles respiratoires et peut contrôler le temps de respiration des patients.

Crise sécurisée en Europe

Le fort potentiel des nouvelles technologies se matérialise par les drones policiers utilisés dans plusieurs villes françaises. Ils permettent de rappeler et de veiller au respect des consignes du confinement même si la présence humaine est déterminante.

Egalement, l’usage des réseaux sociaux par plusieurs citoyens a introduit l’idée de l’application mobile « StopCovid ». Ce futur projet permettra de remonter le suivi des relations sociales des malades et identifier rapidement les nouvelles contaminations. Il s’inspire de « Trace Together » mise en place à Singapour et qui a été téléchargée plus de 600 000 fois. Par ailleurs, l’application du traçage est en cours de discussion en raison de son opposition aux principes du RGPD.

Nous sommes entrés donc dans une course d’innovation mondiale, et peut être les applications numériques, les drones, la robotisation ou même l’intelligence artificielle, seront le point de convergence des solutions technologiques pour dépasser ces jours sombres de crise sanitaire et reprendre le chemin normal de toutes les activités. Mais ces technologies déployées seront-elles au détriment des données personnelles et de la vie privée des individus ?

*CCE: Conseillers du Commerce Extérieur

A propos de Romaissae BOUTAMGHARINE

D'une formation polyvalente entre la finance, le management et le commerce. Je suis très passionnée par le marketing digital et les nouvelles technologies.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.