La création d’une intelligence artificielle militaire à partir d’ondes cérébrales de gamers

Après la poudre à canon et l’arme nucléaire, l’intelligence artificielle (IA) est en train de créer la 3ème révolution de la guerre. Dans les laboratoires, de nombreux Etats, l’IA est façonnée pour être militarisée.

C’est aux Etats-Unis et plus précisément à New York, que l’Université de Buffalo et la DARPA (Defense advenced research projects agency, en français, Agence de recherche militaire américaine), comptent créer une IA à partir d’ondes cérébrales de joueurs de jeux vidéo. Leur but est de concevoir une IA militaire, capable de guider des robots militaires.

Financé par cette agence à hauteur de 316 000 dollars (équivalent à 292 695 euros), les chercheurs et les scientifiques analysent les ondes cérébrales et les mouvements des yeux de joueurs ” très expérimentés “. Pour cette expérience, 25 participants ont joué à un jeu de stratégie en temps réel spécialement réalisé pour cette étude.

Chaque partie dure entre cinq à dix minutes. Les joueurs sont équipés d’électroencéphalogramme permettant d’étudier leurs activités cérébrales, tandis que, des caméras à très haute qualité permettent d’étudier leurs mouvements oculaires. A l’issue de six ou sept parties, les données sont collectées.

Les informations recueillies sont destinées à alimenter des algorithmes qui, à terme, seront en mesure de diriger les actions de 250 robots militaires terrestres et aériens. Souma Chowdhury, l’un des directeurs de ce projet, affirme que ” Les humains peuvent proposer des stratégies très uniques qu’une IA ne pourra jamais apprendre. […] Il suffit d’exécuter environ un million de simulations et de les compléter avec des données humaines “.

Etant donné que la plupart des IA militaires actuelles sont limitées à des environnements déjà bien déterminées, cette expérience serait un réel progrès pour appréhender de nouveaux théâtres militaires.

A propos de Rahime ACAR

Etudiante en Master 2 Droit de l'économie numérique, je suis particulièrement intéressée par les enjeux juridiques et techniques de la cybersécurité et la protection des données personnelles.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. soufiane fartit dit :

    Intéressant !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.