Une authentification des usagers grâce à la biométrie vocale

« Je ne peux pas croire que les mots de passe aient été développés en 1964, quand j’avais 16 ans, et qu’aujourd’hui, à 71 ans, nous utilisons toujours des mots de passe comme protocole pour entrer dans les systèmes de sécurité. Je ne comprends pas pourquoi les mots de passe sont toujours là alors que nous savons qu’ils sont la cause principale de l’ensemble de nos problèmes. » Cela a été affirmé par Frank Abagnale Junior, ancien faussaire reconverti en consultant sécurité au FBI. Il considère que les mots de passe ne devraient plus faire partie de notre quotidien.

L’authentification par la connaissance, telle que les mots de passe par exemple semblent insuffisants pour détecter les fraudeurs des utilisateurs légitimes. Un nombre de plus en plus important de données, volés par les fraudeurs est utilisé chaque jour. Il a été déclaré récemment une augmentation de 269% des fraudes dans les institutions financières au cours des dernières années. La confiance des clients est en conséquence affectée. De plus en plus de normes de sécurité, sont imposées aux entreprises. Afin de se conformer à cela, la mise en oeuvre de la biométrie comme système d’authentification semble très appropriée.

En effet, en 2017, on a voté une nouvelle mesure européenne, elle est entrée en vigueur en septembre 2019 : l’authentification multi-facteurs. Afin d’appliquer cette réglementation, les entreprises ont intérêt à s’intéresser aux solutions biométriques. Ces technologies font « de l’être humain le principal rempart contre la fraude. »

Pour identifier et authentifier des personnes rapidement et de la manière la plus fiable, la biométrie vocale semble vraiment intéressante par rapport aux autres méthodes d’authentification : 

  • Un des systèmes biométriques les plus sûrs : l’empreinte vocale unique est utilisée pour l’authentification.
  • Très faible risque de subir une attaque avec la biométrie vocale : un mot de passe est souvent partagé et peut être rapidement compromis par une attaque. De plus, la plupart des utilisateurs utilisent généralement ce même mot de passe pour accéder à différents services ou applications. La biométrie vocale est plus sécuritaire que ces méthodes de sécurité traditionnelles, en effet les traces vocales comprennent des chaînes de chiffres de hachage et des caractères sans valeur pour un pirate. Si un attaquant tente d’utiliser une voix enregistrée, la biométrie peut distinguer avec précision un enregistrement et une voix en direct dans plus de 99% des cas.
  • Elle évalue des centaines de caractéristiques uniques dans la voix de l’utilisateur lors de l’analyse d’une voix et la compare à une trace vocale. Par exemple, le système évalue la taille et la forme du larynx, le rythme de la parole ou de l’intonation pour vérifier que l’utilisateur est bien ce qu’il dit être.
  • Avantage lié à la réduction du temps d’authentification : c’est une méthode simple d’utilisation, plus besoin d’essayer de se souvenir du mot de passe. De plus gain de temps et d’argent pour les entreprises lors des appels téléphoniques, l’authentification se fait directement grâce à la voix, plus besoin de poser différentes questions personnelles. On passe directement à l’essentiel !

A propos de Charlotte KERN

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.