Les activités numériques: quels impacts sur l’environnement ?

Difficile de rester de marbre face au progrès technologique que connaît le secteur du numérique: il nous permet de communiquer plus rapidement, de nous déplacer, de nous informer, de nous nourrir et de nous soigner beaucoup plus facilement qu’auparavant. En nous offrant tellement de choix qu’il est souvent difficile de trancher, le numérique peut être vu comme une fausse liberté, car les technologies de l’information et de la communication ont réduit notre autonomie en nous rendant « accros » aux objets connectés qui font partie de notre quotidien. Le numérique est omniprésent: l’industrie, la santé, l’éducation, la production d’énergie, l’agriculture, la finance, l’éducation, les services publics, etc. Ces secteurs tendent à devenir interdépendants, influencés par le progrès technique apporté par le numérique.

Face au dérèglement climatique dont nous devons porter la responsabilité, quels sont les impacts du numérique sur l’environnement ?

La production d’énergie nécessaire à l’activité numérique (Asie, États-Unis, sites d’extraction des métaux) est la première cause d’émission de gaz à effet de serre. L’activité générée par les sites d’extraction, de raffinage des métaux, des usines de fabrication et les sites de traitement des déchets d’équipement électriques et électroniques (DEEE), impacte lourdement l’air, les eaux, et les sols à proximité.

Par ailleurs, le numérique nécessite l’utilisation de métaux, participant à l’épuisement de ressources non renouvelables. Métaux qui font l’objet de conflits armés en République Démocratique du Congo, en Amérique du Sud, etc.

A propos de Océane DUPONT

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.