La consolidation des fintechs au début de 2020

La technologie financière, AKA fintech, désigne l’ensemble des sociétés spécialisées dans le secteur financier, de la banque ou de l’assurance. La fintech a émergé grâce à la conjonction de trois facteurs : le développement digital, l’économie collaborative ainsi que la défiance de public vis-à-vis des secteurs financier et bancaire après la crise financière et une succession de scandales au sein d’établissements bancaire et financier.

La fintech est en pleine ébullition depuis l’entrée en vigueur de DSP2 (La directive européenne sur les services de paiement 2ème version), La DSP2 oblige les banques à fournir l’accès aux données de leurs clients avec son autorisation explicite, à des acteurs tiers, qui peuvent être les PSP (prestataire des services de paiement comme PayPal), les agrégateurs et les autres prestataires de service d’information sur les comptes. Cela va booster le développement de fintech, surtout du côté des agrégateurs. Le dernier grand évènement dans ce domaine est le rachat de Linxo par Crédit Agricole le 28 janvier 2020, environ un mois après le rachat de Lydia par un des BATX chinois : Tencent.

Le rachat de Lydia par Tencent est le premier investissement de Tencent dans la fintech française, mais il ne sera pas le dernier. Lydia est une application pour se rembourser entre amis et payer chez des commerçants, qui a presque trois millions d’utilisateurs en France et revendique cinquante mille nouveaux utilisateurs chaque mois. Cette acquisition est jugée comme un gagnant-gagnant parce que grâce à Tencent, Lydia va bénéficier des expertises de Wechat pay de Tencent, ainsi ce tour de table a augmenté de quarante millions d’euros son capital. Lydia,  start-up parisienne compte devenir une application paneuropéenne.

Face à cette tendance, bien entendu les autres leaders de fintech devraient s’approcher aux consortiums pour se consolider, donc l’acquisition de Linxo par Crédit Agricole a été inévitable dans ce contexte. Depuis la fondation de Linxo, Le Crédit Agricole a été un des premiers investisseurs l’ayant soutenu dans sa volonté d’innover, c’est également lui qui lui a proposé une offre (85% de capital du Linxo, le montant de valorisation n’a pas encore été communiqué) pour concurrencer les autres fintechs.

En fait Linxo a deux activités comme ci-dessous :

L’hiérarchie du groupe Linxo (fintech)

Ce rachat concerne surtout la partie API (Application Program Interface) et des applications mobiles en marque blanche, principalement à destination des start-ups, des banques et des assurances. Cet acte va permettre à Linxo d’investir pour ses projets futurs, tel que la carte bancaire. Le Crédit agricole quant à lui, renforcera son paiement et sa relation directe avec les clients.

A propos de Yue YANG

Débutant en e-marketing

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.