Logistique et emploi : les robots au service des préparateurs de commandes

L’automatisation et la robotisation prennent une place de plus en plus importante, notamment dans le milieu de la logistique.

De nos jours, les consommateurs préfèrent effectuer leurs achats sur les sites d’e-commerce et ainsi se faire livrer sans se déplacer de chez eux.

Derrière ce mode de consommation pratique se cache une chaîne logistique bien maîtrisée. L’une des étapes capitales de cette logistique, juste avant la livraison, est celle de la préparation de commandes.

Les sociétés d’e-commerce se retrouvaient face au challenge de gagner en productivité sur la préparation de commandes, sans perdre en agilité, tout en réduisant les conditions de pénibilité des préparateurs. Dès lors, plusieurs entreprises, parmi lesquelles des startups, se sont lancées dans les technologies de robotisation appliquées au domaine de la logistique, telles que Automatic Logistic, Ocado, Scallog et iFollow. Concrètement, elles conçoivent des robots autonomes dotés de l’intelligence artificielle permettant une meilleure fiabilité des opérations et une qualité accrue de préparation et de pré-conditionnement des commandes.

Grâce à la robotisation, les entreprises ont pu optimiser au maximum l’étape de la préparation de commandes et par conséquent gagner en productivité et en compétitivité. A titre d’exemple, Ocado prépare grâce à ces robots une commande de 50 articles en un temps record de 5 minutes.

Des robots autonomes grimpant dans les étagères des entrepôts

La startup française Exotec Solutions a conçu des robots autonomes qui parcourent les allées des entrepôts des sites d’e-commerce. De plus, ces robots peuvent récupérer des produits entreposés à 10 mètres de hauteur.

Avantages de cette robotisation : les opérateurs humains restent en dehors de la zone de stockage des produits. Ils peuvent se focaliser sur la préparation de commande pour un gain en productivité. D’autre part, les entreprises augmentent leurs espaces de stockage, plus en hauteur pour des économies en coût de stockage. Cdiscount est le premier site d’e-commerce à utiliser ce genre de robots.

Le cas d’Amazon, le géant mondial du e-commerce 

Amazon remplace actuellement les transpalettes par des robots sous forme de chariots automatisés capables de transporter des colis jusqu’aux préparateurs de commandes. La firme compte développer ces robots afin qu’ils puissent identifier visuellement les articles sur le tapis roulant, les saisir à l’aide d’un bras doté d’une pince et les déposer sur une table de préparation pour les employés.

La robotisation : une menace pour l’emploi de préparateurs de commande ?

D’après Amazon, les robots ne peuvent remplacer totalement les humains. La multitude d’articles avec différents poids, formes et tailles rend leur gestion exclusive par des robots quasi-impossible.

Ces robots ont pour objectif d’assister les employés face à l’augmentation des commandes et ont ainsi un rôle complémentaire à celui des salariés.

Cette robotisation n’est qu’à ses débuts. Sur le long terme, elle permettra de répondre de façon plus optimale à la demande des clients et d’obtenir un avantage concurrentiel considérable. Elle mènera à une amélioration des tâches réalisées par les salariés, vers des missions plus valorisantes, supprimant ainsi les tâches pénibles et répétitives.

 

A propos de Yassine NABILI

Etudiant en Master 2 Commerce Electronique à l’Université de Strasbourg, je suis passionné par les nouvelles technologies et leur impact sur la société. Mes centres d’intérêt recouvrent ainsi les domaines du numérique, de l’innovation, de l'entrepreneuriat et du marketing digital.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.