Rétine artificielle : Espoir aux aveugles

La high tech permet aujourd’hui, non seulement de fournir des lunettes eSight pour les malvoyants, mais aussi, d’inventer une nouvelle technologie de vision permettant de reconstituer la vue aux aveugles à travers une rétine artificielle.

Depuis plusieurs années, rendre la vue aux aveugles est l’un des grands défis des chercheurs scientifiques. Glaucome, cataracte, rétine pigmentaire et bien d’autres maladies qui touchent la vision sont combattues par l’exploitation des nouvelles technologies.

L’avancée scientifique a révolutionné le domaine de l’ophtalmologie en émergeant les chercheurs vers de nouvelles idées. Les efforts émis dans ce sens se concrétisent par plusieurs inventions, notamment, la loupe numérique, la canne connectée,  les lunettes électroniques

Certaines de ces innovations répondent aux attentes des malvoyants et non pas des aveugles. A cet égard, une distinction entre les deux s’impose. Pour faire simple, un malvoyant est une personne ayant une perte de vision résiduelle, et capable de distinguer les formes, les couleurs, etc. En revanche, un aveugle est en principe, une personne qui souffre d’une cécité de vision. Selon la fédération des aveugles en France, 207 000 personnes sont atteintes de cécité et 932 000 sont malvoyantes.

Un pilier en plein essor

Les scientifiques du domaine déploient des technologies performantes pour orienter l’innovation de nouveaux appareils. Prenons l’exemple de la loupe électronique, un matériel fournissant un grossissement adapté au degré de perte visuelle. Il permet d’assurer au patient un confort lors de la lecture. Aussi, des lunettes connectés eSight, un dispositif dédié uniquement à un malvoyant afin d’améliorer sa qualité de vue et de l’accompagner lors de ses activités quotidiennes.

Cependant, un aveugle n’aura pas d’intérêt à utiliser ces matériaux, car pour lui, le problème est assez complexe. Ses photorécepteurs n’exécutent plus leur fonction, on est donc en présence d’une perte de vision centrale de la rétine. Cette partie est considérée comme étant la plus précieuse car elle donne une perception fine des éléments, d’où l’idée de la rétine artificielle.

Qu’est-ce qu’une rétine artificielle ?

Avant tout, elle représente une invention prometteuse pour les aveugles. C’est un exploit de nouvelles technologies pour recouvrir une vue lumineuse aux patients.

La rétine artificielle ou les implants rétiniens, consiste à une implantation électronique sans fil au niveau de la partie des photorécepteurs perdus qui seront substitués par des photorécepteurs électroniques. Ces derniers ne sont sensibles qu’à la lumière infrarouge, ceci explique l’intérêt de porter des lunettes spéciales. Ils permettent à travers une caméra intégrée, de recevoir les informations captées et les transférer aux neurones qui sont réactivés afin de former l’image des objets dans le cerveau.

Ce dispositif permet de créer une perception visuelle et d’assurer à nouveau les fonctions de la rétine. Sauf que, réveiller un organe qui était en sommeil, ne permet pas d’obtenir une vue fine dès les premiers essaies. Pour cela, le patient sera amené à travailler régulièrement sur sa vision, et d’être accompagner par un professionnel du métier afin d’améliorer le résultat de ses implants rétiniens et réaliser une autonomie complète.

Un projet prometteur mais limité

Lors d’un reportage entre Télé Matin et Dr Serge Picaud, directeur de recherche à l’Institut de la Vision en France, il a indiqué que : « l’objectif est de redonner la vision à des personnes devenus aveugles pour qu’ils retrouvent leur autonomie dans la société, la reconnaissance des visages, la lecture et la locomotion ». Donc le projet d’une rétine artificielle est valable uniquement pour les personnes ayant déjà une capacité visuelle mais détruite par une maladie. L’idée est de réussir à réactiver la fonction de la rétine et de régénérer la vision du patient pour lui faire sortir de son obscurité vers un monde lumineux.

La restitution de la vision n’est plus un rêve, mais plutôt un espoir dans une nouvelle aventure qui se dessine. Rien ne sera surprenant d’apporter une solution innovante même pour les aveugles de naissance. La complexité pour eux réside dans la connectivité avec le cerveau. L’image transformée par les neurones grâce à l’implant rétinien sera difficile à percevoir par un cerveau qui n’a jamais formé une image auparavant.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.