Une authentification des produits de luxe grâce à la blockchain

Dans le monde du luxe, la contrefaçon est un problème majeur. La blockchain en est peut-être la solution ! 

La blockchain (“chaîne de blocs” en français) est une technologie de stockage et de transmission d’informations. Elle est transparente, sécurisée, et fonctionne sans organe central de contrôle.

Selon un récent rapport publié par la Commission européenne, 27 millions de produits saisis ont été contrefaits en 2018. Cela est dû notamment à une importante augmentation des ventes en ligne et de seconde mains ces dernières années. Les pertes de chiffres d’affaires dans le monde du luxe sont importantes, la contrefaçon représente un manque à gagner de 83 milliards de dollars par an à l’échelle mondiale. Afin de résoudre ce problème, les marques de luxe prennent l’initiative de s’ouvrir aux nouvelles technologies afin d’assurer l’authenticité de leurs produits. Elles se tournent alors vers la blockchain.

Une certification et une traçabilité des produits de luxe

La technologie blockchain présente de nombreux avantages pour éviter la contrefaçon, en effet elle va créer une identité pour chaque produit et va conserver un historique de chaque transactionPlus précisément, elle enregistre les produits dans un registre daté et infalsifiable. La blockchain est réputée inviolable car des milliers d’ordinateurs dispersés dans le monde entier gèrent le réseau. Celui qui souhaiterait pirater, devrait s’attaquer à tous les appareils simultanément. 

Elle garantit ainsi leur authenticité à chaque étape industrielle, même s’ils changent plusieurs fois de propriétaires. Les membres d’un même écosystème peuvent ainsi facilement vérifier la provenance des biens.

L’exemple de l’application de la blockchain Arianee

Tout d’abord le client crée un compte sur l’application mobile. Ensuite il entre les informations sur son produit, le numéro de série par exemple. La marque quant à elle s’inscrit aussi pour attribuer les certificats d’authenticité. De ce fait Arianee rattache un certificat à un produit lors de l’achat. Le client inscrit, en cas de transmission ou de vol, l’événement dans la blockchain. Une notification avertit la marque du changement de propriétaire. Lorsqu’il y a un échange entre particuliers, l’application permet d’enregistrer le transfert via smartphone. 

Pour les marques cela aura pour avantage d’identifier de nouveaux clients comme par exemple ceux qui détiennent des produits achetés en seconde main ou hérités. Ils pourront donc s’adresser à eux directement en leur proposant des services par exemple. Tout objet qui ne serait pas enregistré dans la blockchain serait alors immédiatement reconnu comme faux. C’est là que la lutte envers la contrefaçon prend tout son sens.

A propos de Charlotte KERN

Vous aimerez aussi...

1 réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.