Partie I : le succès de taxis high-tech Africab en Côte d’Ivoire

A l’heure où Uber conquiert des marchés de l’Afrique du Sud, de l’Egypte, de Kenya ou encore du Maroc. Une petite société de taxis high-tech s’est imposée peu à peu à Abidjan en Côte d’ivoire avec un concept qui détonne sur ce continent : des courses au prix fixé à l’avance, dans des taxis tout confort conduits par des chauffeurs salariés travaillant à des horaires cadrés.

Africab group est une société de transport individuel premium créée en 2016 à Abidjan. Le système d’exploitation d’Africab est sous licence Sherlock, une solution spécialisée développée par la société anglo-russe Haulmont. Présente à Abidjan, la compagnie emploie plus de cent collaborateurs.

Africab, c’est la nouvelle façon de se déplacer en toute sécurité et en connaissant en avance le prix de sa course“, a lancé Vangsy Goma, le PDG et fondateur de cette start-up.

Africab est le leader du VTC (véhicule de transport avec chauffeur) en Côte d’Ivoire. En 2016, elle enregistre plus de 300 courses par jour et son chiffre d’affaires mensuels a triplé entre avril et septembre, passant de 20 millions F CFA (30.487 euros) à 60 millions (100.000 euros). Elle se félicite du succès de ce nouveau produit de placement en Afrique francophone. La manière dont a pensé la société Africab conjugue avec modernité et volonté de s’adapter au mieux à la sociologie urbaine africaine.

Le Uber made in Africa

Son service est simple, il suffit d’appeler le numéro 9955 ou de se connecter via leur plateforme numérique, et donner son emplacement. Quelques minutes plus tard, la voiture Africab vient vous chercher en toute sécurité, en plus vous allez connaitre en avance le prix de la course à la destination. Africab propose des courses 20 à 30 % plus chères que celles d’un taxi normal, mais met à la disposition du client des véhicules propres, sécurisants et climatisés, dotés du Wifi et de tout le confort nécessaire.

Entre autres services, Africab propose notamment d’emmener et aller chercher les enfants à l’école, de conduire nuitamment, de vous véhiculer en week-end, d’aller chercher un colis pour vous, d’effectuer des livraisons ou de vous accompagner en shopping. Les voitures de la compagnie sont toutes équipées de tablettes et de wifi. Au siège de l’entreprise, un logiciel permet de les situer en temps réel sur une carte enrichie des adresses de ses clients ou de points connus dans Abidjan.

Sa dynamique se nourrit d’une observation attentive du secteur informel et de ses réponses, d’une attention particulière aux voies et moyens de les adapter à un univers formel numérisé. La création d’un écosystème digital où la compagnie Africab, ses chauffeurs et ses clients sont dans une relation gagnant-gagnant.

Enfin, le succès d’Africab est une preuve de la vitalité et du dynamisme des villes africaines. Le e-tourisme d’affaires se développe, les investissements affluent et la clientèle nationale répond favorablement à la nouvelle technologie.

A propos de Halwa Nadège GALANGA

Titulaire d’un Master en Administration Economique et Sociale, actuellement étudiante en master 2 E-commerce.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.