Média Art: l’évolution de l’art contemporain avec les nouvelles technologies.

Média Art c’est « contemporary art » à l’ère d’Internet. C’est un large spectre des formats et des technologies : l’art numérique, l’infographie, l’animation, les jeux vidéo, les robots et l’intelligence artificielle. Il est difficile de trouver une définition exacte pour ce type de création.

Encore 30 ans avant, le média art était une simple vidéo production, alors qu’aujourd’hui, ce sont des objets créés avec des technologies informatiques. Cela fusionne facilement toutes les formes possibles d’expression comme l’audio et la lumière, le cinéma et le théâtre, l’architecture et la télé, la science et la religion.

L’étude des nouveaux médias est comparable avec le déchiffrement du génome humain. L’avancée dans les recherches en matière de création numérique pourrait aboutir à une découverte scientifique. Les connaissances actuelles de média art et la maîtrise de celui-ci pourraient être utilisées au profit de l’humanité ou au contraire lui porter un préjudice.

Il n’existe pas de lien direct entre l’artiste et le public. L’art est interactif. Très souvent, l’interaction se crée au moment où le spectateur se trouve en face de l’œuvre et exprime sa réaction. Et c’est la réaction qui est déterminante.

Pour les uns, le “new média art” reste encore un art expérimenté sans un but lucratif, alors que pour les autres, ces œuvres deviennent très vite un vrai business. On peut citer quatre exemples dans lesquels l’art contemporain avec les nouvelles technologies rapporte un surprofit :

  • L’animation graphique et les films de type « Avatar » créés avec l’usage de la technologie Motion Capture.
  • En 2006 Chanel a ouvert la plus grande boutique à Tokyo. 700 000 diodes sont disposées à l’intérieur du bâtiment qui permettent à la façade de se transformer en un écran géant où les diodes jouent le rôle de pixels.
  • Art + Com Studio crée les plus grandes sculptures cinétiques à l’aide des programmes numériques.
  • L’installation Kinetic Rain à l’aéroport de Singapour comporte 608 gouttes de pluie en aluminium qui tombent sous l’orchestre par les calculs d’un ordinateur.

Les perspectives de l’art n’ont jamais été aussi intrigantes qu’à l’heure actuelle. Il n’existe pas d’art contemporain sans passion pour les médias. Les musées du monde continuent activement la numérisation de l’art traditionnel. Très probablement, dans 10 ans, l’art mondial ne sera observé que sous une forme électronique.

 

 

A propos de Regina LEONOVA

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.