5G- 5 risques de sécurité identifiés par l’UE

Les réseaux de connexion Internet de cinquième génération – la technologie 5G – présentent 5 risques majeurs de cyber-sécurité, selon un rapport de l’Union Européenne.

L’Union européenne a publié un rapport sur les risques de cyber-sécurité pour le réseau 5G. Le rapport est préparé par l’Agence européenne de la cyber-sécurité, en collaboration avec les États membres et la Commission européenne.

La 5G va jouer un rôle primordial dans la transformation numérique de l’économie et de la société de l’Union Européenne. D’un point de vue technologique, la 5G utilisera un certain nombre de nouvelles caractéristiques techniques et donc des nouveaux défis en matière de cyber-sécurité. Une importance plus considérable va être accordée à la complexité de la chaîne logistique des télécommunications et l’analyse de la sécurité. Différents acteurs déjà existants ou nouveaux, tels que les fournisseurs de services ou les fournisseurs de logiciels, seront de plus en plus impliqués dans la configuration et la gestion des éléments clés.

Les 5 risques majeurs pour la cyber-sécurité découlent des innovations clés de la 5G et des différents services qui vont émerger. Le degré de dépendance des systèmes d’un seul fournisseur de technologie représente aussi un facteur d’inquiétude.

Les 5 risques liés aux réseaux 5G sont :

 

  1. Une plus grande exposition aux attaques et plus de moyens d’attaque : Avec les réseaux 5G basés de plus en plus sur des softwares, les risques liés à des violations de sécurité majeures, telles que celles découlant de processus de développement de logiciels médiocres chez les fournisseurs, sont d’une plus grande importance. Il peut également être plus facile pour les acteurs menaçants de supprimer les traces après les attaques et donc d’être détectés plus difficilement.

 

  1. En raison des nouvelles caractéristiques de l’architecture de réseau 5G et des nouvelles fonctionnalités, certains équipements ou fonctions de réseau deviennent plus sensibles, tels que les stations de base ou la gestion technique de réseau clés.

 

  1. Exposition accrue aux risques liés à la dépendance des opérateurs de réseau mobile aux fournisseurs. Cela entraînera également un plus grand nombre de modalités pouvant être exploitées par les hackers et augmentera la gravité de l’impact de ces attaques potentielles. Parmi les différents acteurs menaçants sont les pays extérieurs à l’UE ou ceux soutenus par ces pays extérieurs et dont la réseaux 5G est une cible importante.

 

  1. Risques augmentés dus à des dépendances majeures des fournisseurs : Une dépendance majeure à un fournisseur unique augmente le risque de rupture d’approvisionnement, résultant par exemple d’un échec commercial et de ses conséquences. Elle augmente également le nombre potentiel des faiblesses ou des vulnérabilités et leur exploitation éventuelle par des acteurs menaçants, surtout lorsque la dépendance concerne un prestataire de service avec un degré de risque élevé.

 

  1. Les menaces liées à la disponibilité et à l’intégrité du réseau deviendront des problèmes de sécurité majeurs : des menaces à la vie privée apparaissent. Les réseaux 5G devraient devenir la colonne vertébrale de nombreuses applications informatiques vitales pour nous. L’intégrité et la disponibilité de ces réseaux deviendront des problèmes de sécurité nationaux majeurs et un défi de sécurité majeur du point de vue de l’UE.

 

Ensemble, ces défis créent un nouveau paradigme de sécurité, qui impose de réévaluer le cadre actuel de politique et de sécurité applicable à son secteur et à son écosystème. Il est essentiel que les États membres de l’UE prennent les mesures d’atténuation nécessaires.

A propos de Alexandru BORTA

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.