Le marketing sensoriel 2.0

Le marketing sensoriel est une technique développée par les théoriciens qui a pris tout son ampleur dans les années 2000. Cette technique se base sur plusieurs outils permettant d’engager les sens  (vue, ouïe, toucher, odorat, goût) afin d’influencer la perception, les jugements et les comportements d’achats. Cependant, avec la dématérialisation des lieux de vente, des nouveaux défis se présentent en terme d’application et d’adaptation de l’ensemble de ces outils afin d’attirer et de stimuler les clients en ligne.

La cognition incarnée au service du marketing en ligne

Pour répondre à cette problématique, plusieurs chercheurs ont proposé des alternatives adaptées au monde du numérique basées sur des travaux de la psychologie, surtout la notion de cognition incarnée. Les tenants de  cette théorie démontrent que le cerveau humain est capable de reproduire les mêmes sensations en se basant sur la mémoire (se rappeler des stimulus d’une situation vécue)  ou sur l’imagination.

En pratique, on peut traduire cette théorie  à travers les actions suivantes classées par le sens auquel elles sont rattachées.

La vue 

Ce sens est considéré comme le plus impactant en terme de décision d’achat, surtout lorsqu’il s’agit de vente en ligne où les produits ne peuvent pas être touchés ou ressentis, ils sont simplement présenté sous forme d’images.

De ce fait, la position des objets et leur degré de dynamisme sur le site jouent un rôle primordial pour simuler une interaction virtuelle. Et ce à travers :

  • La prise en compte de l’orientation du produit dans sa représentation visuelle.
  • La mise en scène du produit en le plaçant en face du regard du client pour simuler l’interaction humaine habituelle en espace de vente physique.
  • L’intégration des images dynamiques et animées.

L’ouïe

L’ambiance sonore en site Web est fortement mobilisée. Elle permet de rappeler l’utilisateur à des situations antérieures liées à des humeurs spécifiques, augmenter son attention et améliorer sa perception visuelle.

Pour ce faire, on peut emprunter les techniques suivantes :

  • La congruence auditive : émettre des sons spécifiques lorsqu’on clique sur un produit pour attirer l’attention de l’utilisateur.
  • La simulation : ajouter des bruitages spécifiques lors de l’interaction avec l’image qui représente le produit (zoom, rotation…) pour simuler une situation réelle.

Le toucher

Le défi à ce niveau est plus difficile à relever puisqu’on ne peut ni saisir ni toucher le produit. Cependant, l’interface tactile a rendu de plus en plus facile une simulation mentale des interactions possibles avec les produits commercialisés et donne ainsi une sensation de possession.

Afin d’améliorer cette expérience, les responsables du site web commercial doivent favoriser une tactilité directe via l’écran et augmenter l’interaction des utilisations avec l’image pour produire des effets de toucher (plissement, frottement…).

L’odorat

Le système olfactif humain est considéré comme le sens le plus lié à la mémoire. Il suffit donc d’évoquer une odeur, même d’une façon implicite, pour que sa sensation s’active.

De ce fait, on peut  introduire des éléments visuels (images, couleurs…) ou textuels (sentir, odeur, sensation..) dans les descriptifs des produits pour faciliter l’imagination de son odeur.

Le goût

Afin de stimuler le goût d’un produit, il faut jouer sur tous les autres sens pour rehausser sa perception. En pratique, on peut utiliser des mots précis pour décrire le goût, accompagner le texte avec des images appétissantes qui simulent une situation réelle (couverts, assiette,..) et n’oubliez pas d’ajouter des pistes sonores adéquates !

A propos de Wissal MORHLIA

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.