Etats-Unis VS. Huawei : le poids de la politique d’un pays sur l’économie mondiale.

Les États-Unis pour concurrencer Huawei pour l’installation de réseau 5G, trouvent une raison pour éliminer ladite entreprise du territoire américain. De plus, le gouvernement américain met la pression sur les entreprises américaines qui sont fournisseurs du matériel pour les produits Huawei.

Le président américain Donald Trump a annoncé de nouvelles sanctions contre la Chine. Le 1er septembre 2019, les États-Unis ont imposés un droit de douane de 10% sur les importations chinoises, ce qui élargira les restrictions existantes : des taxes de 25% sur les marchandises chinoises.

Presque en même temps, Donald Trump a accusé l’entreprise Huawei de l’espionnage. Comme ladite entreprise installe leurs produits partout dans le monde et devrait maintenant installer le nouveau réseau 5G, le président des États-Unis a clairement décidé d’éliminer la concurrence sous prétexte que Huawei est capable d’espionner toutes les infrastructures d’Etats grâce aux puces qu’ils installent sur leurs produits.

De nombreuses entreprises américaines, qui vendaient leurs produits à Huawei, sous la pression de M. Trump ont arrêtées de travailler avec la marque chinoise. La première est Google.

Huawei était dans le top 2 avec Samsung pour les ventes des téléphones mobiles qui fonctionnait sous Android. Après que Google décide de ne plus fournir ses services au géant chinois, Huawei n’as plus le droit d’utiliser le système Android sur ses nouveaux smartphones. Un accord a été néanmoins trouvé.

Le nouveau Huawei Mate 30 sort sous Android mais sans aucune application Google, même sans Google Play Store qui devrait permettre de télécharger des applications. Huawei est toujours en train de négocier, pour cette raison le Mate 30 est pour le moment commercialisé uniquement en Chine.

L’entreprise réalise le niveau de pertes qu’elle va subir et cherche une solution. Pour être indépendante, l’idée est la création de nouvel OS qui est nommé « HarmonyOS ». Toutes autres entreprises chinoises de ce secteur de téléphonie mobile seront solidaires et utiliseront alors « HarmonyOS ». Si la guerre continue, Google va subir des grosses pertes, car elle risque de perdre tout le marché chinois et plus personne n’achètera ses services en Chine.

A propos de Arthur TSGOEV

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.