Tensions en Chine : Apple et Blizzard craquent sous la pression

Depuis juin 2019, la Chine et plus précisément Hong-Kong, sa région semi-autonome, traverse une crise politique. La cause ? Un projet de loi autorisant les extraditions vers la Chine. Depuis, la ville est tourmentée par les manifestations et les violences policières. Cet événement a affecté les grandes sociétés Blizzard et Apple, contraintes de cacher tout éventuel soutien envers les manifestants.

Le numérique est devenu au fil du temps une véritable arme pour les mouvements sociaux. Pour les manifestants de Hong-Kong, c’est également le cas, que ce soit pour diffuser leurs messages ou pour organiser les manifestations. Les sociétés Blizzard et Apple sont donc devenues malgré elles utilisées comme un moyen de communiquer par les manifestants.

Blizzard face au soutien public d’un joueur  

Le 6 octobre, lors d’un tournoi sur le jeu « Hearthstone » organisé par Blizzard, un joueur a manifesté son soutien envers les militants de Hong-Kong. Ce dernier s’est montré  avec un masque à gaz et des lunettes lors d’une interview. En plus de cette apparence explicite, le joueur a exprimé haut et fort son soutien envers les manifestants.

Blizzard a donc pris une décision très controversée, bannir le joueur pendant un an et le priver de tous ses gains. Elle a également renvoyé deux commentateurs. La société a été immédiatement accusé de soutien au pouvoir chinois. Malgré ça, elle insiste sur le fait que la sanction a été prise pour violation de l’article 6 de son règlement interdisant de nuire à l’image de la société. Finalement, suite au boycott lancé par les joueurs, Blizzard a décidé d’alléger sa sanction à 6 mois de suspension.

Des outils d’Apple contraints de disparaître

Quant à Apple, la société a dû supprimer deux applications et un emoji. La première application permettait aux manifestants de suivre les mouvements de police. Celle-ci était initialement utilisée pour donner des informations sur le trafic routier. La seconde application supprimée est celle du média nommé « Quartz ».Ce dernier relayait beaucoup d’informations sur ce qui se passe en Chine. Un emoji a dû aussi disparaître, celui du drapeau taïwanais. Pourquoi? Il représente un pays indépendant qui s’est affranchi de la Chine, or, cette indépendance n’est pas vraiment admise, elle est même contestée.

Clothilde Macé

Sources : https://news.blizzard.com/en-us/blizzard/23185888/regarding-last-weekend-s-hearthstone-grandmasters-tournament

https://twitter.com/hkmaplive?s=17

A propos de Clothilde MACÉ

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.