Mara: le téléphone made in africa

Le groupe Mara phones a officiellement lancé la production de ses smartphones 100% africains le 7 octobre 2019 à Kigali au Rwanda

Mara. Un nom qui, bientôt, fera partie du paysage numérique africain. Le pari est lancé par le groupe Ougandais Mara Phones en ouvrant son usine au Rwanda. D’un coût total de plus de 20 millions d’euros, l’usine produira à terme 1,5 million de téléphones par an selon le groupe.

Une production locale à bas prix

certains pays africains et notamment l’Afrique du sud, l’Egypte, l’Algérie et l’Ethiopie fabriquent déjà des portables. Toutefois, leurs productions ne sont que des assemblages de composants importés. Pour Mara, tout est produit localement. « Nous fabriquons les cartes mères, nous fabriquons les sous-cartes pendant tout le processus. Il y a plus de 1OOO pièces par téléphone» comme le dit si bien Ashish Thakkar le fondateur du groupe.

L’objectif fixé par le fondateur du groupe Mara Phones est de fournir aux africains des téléphones alliant design et technologie. Tout cela à un prix relativement faible. Le groupe produit deux modèles. Le Mara X, vendu à 143 euros et le Mara Z à 206 euros. Il est à relever toutefois que ces prix demeurent encore au-dessus des capacités de beaucoup d’africains.

Un marché dominé mais ouvert

Le marché africain est certes dominé par le sud-coréen Samsung et le chinois Tecno mais il n’est pas impossible pour Mara de se frayer un chemin. Tout reposera sur la stratégie qu’adoptera Mara Phones ainsi que la qualité de leurs produits. Pour moment le prix et la production locale à travers le slogan « made in africa » sont mis en avant. Une stratégie qui paiera pour un certain temps. Mara Phones a tout intérêt à ce que la qualité et l’expérience utilisateur soient positives pour espérer se pérenniser.

 

 

A propos de Maina ABBA KOMI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.