La Fin de validation des paiements en ligne par SMS! Quelle tentative d’avenir?

Dans une tentative de lutter contre la fraude de paiements en ligne, le protocole actuel 3D secure sera remplacé par une directive plus performante : La DSP2 qui se base principalement sur la biométrie.

Pour quels motifs ?

Le SMS de vérification cause des problèmes majeurs dû au vol de carte SIM, vol du téléphone et interception de messages. Au lieu de valider les achats en ligne par le support OTP « one time password », des modalités plus innovantes rentrent en vigueur. Un paiement qui offre toutes les garanties de sécurité sur internet sans envoi systématique d’un code !

Principe de la nouvelle directive :

La Commission Européenne lance la directive DSP2 le 13 Janvier 2018 et applicable en 2019 en matière de sécurité de paiement. Elle généralise l’utilisation de l’authentification forte du payeur pour les transactions en ligne. Tout dans le but de vérifier l’identité dont une entité se réclame. Elle se repose sur l’utilisation de trois familles de facteurs : connaissance (quelque chose qu’il sait), possession (quelque chose qu’il possède) et inhérence (quelque chose qu’il est). L’authentification doit vérifier au moins deux catégories.

Entre solutions et limites : comment réussir cette transition ?

Les substituts possibles des codes SMS sont multiples. En effet, la solution la plus développée à ce jour réside sans doute dans la carte biométrique. Cette dernière fonctionne par reconnaissance digitale de l’empreinte permettant ainsi un paiement à la fois facile et sécurisé.

En attendant, les achats en ligne seront validés, à partir de ce mois, via l’application mobile de la banque du client. En pratique, des alertes exigeant soit la saisie d’un code confidentiel, soit la reconnaissance de l’empreinte digitale et /ou des traits faciales de l’acheteur seront émises. Les banques disposeront ainsi d’un suivi plus rigide des opérations jumelé à un accès plus large aux données du client : son IP, le navigateur utilisé… L’analyse instantanée et systématique de ces dernières déterminera la nécessité, ou pas, de passer à une authentification plus forte que prévue en cas d’anomalie.
Ces changements, permettant sans doute de mieux sécuriser les achats sur la toile, représentent également des défis à surmonter pour tous les acteurs du marché:

  • Ces réformes nécessitent des investissements énormes de la part des banques pour instaurer ce nouveau système du paiement.
  • Les clients, eux aussi, n’échapperont pas des conséquences. Ils doivent d’avantage s’acquérir des nouveaux appareils (Smartphone avec capteur biométrique, carte biométrique…) qui ne sont pas à la portée de tous les consommateurs.

Cette complexité rendra le processus d’achat plus long ce qui va probablement diminuer le nombre potentiel des acheteurs sur le Web. Les commerçants doivent alors doubler leurs efforts afin de stabiliser leurs ventes tout au long de cette phase de transition.

Ecrit par Lidya Khazaal & Wissal Morhlia

Sources: https://www.capital.fr/economie-politique/vous-ne-pourrez-bientot-plus-valider-votre-paiement-en-ligne-avec-le-code-du-sms-1314660

http://www.lefigaro.fr/conso/2018/11/07/20010-20181107ARTFIG00208-le-sms-d- authentification-des-achats-en-ligne-devrait-disparaitre.php

https://www.redsen-consulting.com/fr/inspired/transformation-digitale/le-paiement-biometrique- lavenir-du-paiement-en-magasin

 

A propos de Lidya KHAZAAL

Étudiante en Master 2 Administration économique et social, parcours : Commerce électronique

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.