La reconnaissance faciale adoptée dans le métro en Chine ?

Décidément, les chinois n’arrêteront jamais de nous étonner. Toujours en quête d’innovation la Chine rivalise d’ingéniosité pour fluidifier l’entrée de ses stations. C’est un fait, aux heures de pointe prendre le métro peut vite devenir un calvaire tant les passages sont lents. C’est de là que provient l’idée chinoise. Actuellement, plusieurs villes chinoises expérimentent la reconnaissance faciale dans les stations de métro. Cette technologie a été créée en collaboration avec le géant chinois Tencent. La ville de Shenzhen exploite actuellement cette technologie. Elle propose 28 bornes automatiques ainsi que 60 distributeurs de tickets qui sont totalement utilisables via la reconnaissance faciale.

Le principe est simple, il suffit de se présenter devant une caméra et on entre automatiquement dans le métro. Le montant du titre de transport est donc automatiquement prélevé du compte bancaire du voyageur.

Evidemment, l’utilisateur devra forcément enregistrer ses données faciales dans le système de reconnaissance faciale. Pour exploiter au maximum les performances de cette technologie, un réseau 5G est utilisé. Depuis, le système est expérimenté dans plusieurs agglomérations comme Shanghai, Qingdao, Nanjing et Nanning et Jinan. C’est donc une technologie qui pourrait se développer dans tout le pays très rapidement.

D’autant plus que la Chine est un pays où la reconnaissance faciale tend à se développer dans différents secteurs. C’est déjà le cas pour beaucoup d’enseignes en Chine, comme la chaîne de boulangeries Wedome où les clients peuvent payer grâce à la reconnaissance faciale. C’est le cas de certains KFC également mais aussi de l’aéroport de Chengdu qui propose des bornes où l’on peut obtenir des informations sur son vol seulement grâce à la reconnaissance faciale.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.