La réforme du projet de loi sur la protection des données personnelles en Inde, en faveur des grandes entreprises de technologie américaine!

Le gouvernement américain veut forcer l’Inde à changer sa position sur le fait que toutes les données soient stockées sur des serveurs locaux. Cela présente un enjeu majeur pour l’Inde qui souhaite protéger les données personnelles de ses citoyens et préserver sa souveraineté.

La souveraineté des données personnelles en Inde

La version originale du projet de loi de 2018 sur la protection des données personnelles est considérée comme très sévère envers les puissances occidentales, elle interdit toute transaction par Visa, Américain Express et Mastercard. Le gouvernement indien souhaitait accorder le monopole du marché des transactions financières aux acteurs locaux, tel que RuPay, pour que les profits générés restent en Inde et ne partent pas à l’étranger.

Le Premier ministre Indien a recommandé qu’une copie de toutes les données soit stockée localement sur des serveurs indiens tandis que les données « critiques » elles-mêmes soient stockées uniquement en Inde.

Pratiques restrictives de concurrence 

Les sociétés étrangères qui n’ont pas pu se plier aux lois de rapatriement des données se sont vues contraintes de partir.Ce mouvement s’est poursuivi en attaquant les GAFA. Le gouvernement a forcé ces derniers à stocker les données utilisateurs sur place et à avoir accès à ces données, ce qui représente un grand moyen de contrôle pour le gouvernement, mais aussi des investissements massifs à réaliser dans le pays pour les GAFA.

Le gouvernement indien a fait l’objet de pressions de la part de Facebook et Google pour modifier le projet de loi en leur faveur.

De plus, le gouvernement américain a affirmé qu’il s’agissait de pratiques commerciales restrictives. Ce dernier a forcé le gouvernement indien à changer sa position, mission réussie, car le projet de loi modifié mentionnerait désormais que les données qui ne sont ni critiques ni sensibles peuvent être stockées n’importe où.

Cependant, la question qui se pose est de savoir si le gouvernent Indien a agit sous pression et si vraiment le gouvernement indien fait de la protection des données personnelles de ses citoyens une priorité.

A propos de Sawssan DAOUDI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.