L’impact de l’intelligence artificielle sur le monde du travail

L’Intelligence Artificielle : Le grand remplacement ?

Qu’est-ce que concrètement l’intelligence artificielle (IA) ? C’est la mise en oeuvre d’un certain nombre de techniques destinées à permettre aux machines d’imiter une forme d’intelligence réelle.
En marketing par exemple, l’IA permet de filtrer et éplucher un grand nombre de données afin de déterminer des modèles et tendances pour les proposer aux consommateurs à travers une promotion préventive, à la manière de Netflix qui associe toutes vos données de visionnage dans le but de vous suggérer des programmes pouvant vous plaire et vous correspondre.
Dans le secteur de l’industrie, on a la RPA (Robotic process automation) qui assiste voire décharge totalement les humains de tâches informatiques rébarbatives, ou l’inspection visuelle dans le domaine de la qualité et maintenance industrielle (respect des normes, risques…)

L’IA et le monde du travail :

L’IA et la révolution digitale provoque de profonds bouleversements dans le monde du travail. Cela fait de nombreuses années qu’on évoque son apport pour les entreprises en terme d’élimination de la pénibilité, augmentation de la rentabilité, etc. Mais aussi son côté négatif à travers le risque qu’elle fait encourir aux salariés, tous secteurs confondus, d’être évincés.
La problématique étant de trouver le juste équilibre entre l’IA et les hommes, afin de créer une alchimie lucrative et fructueuse, et non pas une confrontation contre-productive.

L’interdépendance entre l’homme et l’IA : Une chance pour la productivité

L’assimilation de l’IA dans l’économie et le monde du travail et d’une grande pertinence pour les travailleurs, et notamment dans les secteurs primaires et secondaires. En effet, via le machine learning, il est possible d’élaborer des dispositifs et instruments capables de réaliser des tâches humaines en se basant sur une simulation du procédé cognitif humain. Les travailleurs vont ainsi pouvoir se concentrer sur les tâches à réelles valeurs ajoutées et laisser les activités répétitives et monotones aux machines et à l’IA.

Il ne faut pas considérer l’IA comme une menace. Son impact sur l’employabilité des hommes est surtout fonction de la logique des entreprises. En effet, si une entreprise est uniquement dans une logique de rationalisation et réduction des coûts, l’IA aura pour seul résultat de supprimer des postes. En revanche, dans un esprit d’innovation, l’homme bénéficiera de l’apport de l’IA pour faciliter son travail et l’aider à réaliser des tâches impossible en temps normal.
On peut prendre l’exemple de l’Allemagne ou la Suisse, malgré une forte robotisation des industries, le taux de chômage est très inférieur qu’en France, un contre argument de taille pour les sceptiques ?

Selon des études menées par the Boston Consulting Groupe et l’Institut CSA, seuls 41% des salariés espèrent des retombées positives de l’IA sur leur travail et 47% des Français considèrent que l’IA constitue une menace pour l’emploi. 68% des jeunes pensent que leur travail pourra être à terme effectué par une machine et seuls 36% des salariés sont prêts à déléguer des tâches à l’IA.


« Donner un sens à l’IA »

Les propos de Cedric Villani, député de la majorité, sont assez explicites. Le développement de l’IA est considéré comme une chance par le gouvernement français, tout doit être mis en œuvre pour ne pas accuser trop de retard face à nos voisins européens et face aux superpuissances chinoises et américaines.
Et dans cet objectif, la stratégie de la France est organisée autour de plusieurs points majeurs, coordonnées avec les objectifs de l’UE comme conforter l’écosystème de l’IA afin d’attirer les talents, créer un cadre réglementaire et financier favorable à l’émergence et l’installation des entreprises et notamment des licornes, et engager une réflexion sur la régulation et l’éthique de l’IA.

 

A propos de Aksel AKSOY

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.