Cloud et Big Data dans l’industrie de la voiture connectée

La technologie Cloud et Big Data s’attachent rapidement à de nombreux secteurs, et celui de l’automobile ne fait pas exception.

Pour que les nouveaux services de voitures connectées deviennent réalité pour les consommateurs, les véhicules s’appuieront de plus en plus sur des technologies innovantes basées sur le cloud pour effectuer des tâches essentielles tels que la réception des informations du monde extérieur et de l’Internet, ainsi que le transfert de données bidirectionnel entre la voiture et le cloud.

Les systèmes de voitures connectées vont produire d’énormes quantités de données de différents types : des données fournies par les capteurs embarqués sur les voitures, des vidéos, des images, des courriers électroniques, des SMS et des textes, et des voix, etc.

De nombreuses données sont stockées et traitées. Elles concerneront notamment :

  • Les données de sécurité en temps réel : les situations d’urgence, les événements accidentels, l’évitement de collision, etc.
  • Les données de l’état de la voiture : la situation de l’énergie ou de la jauge d’essence, la vitesse, la température intérieure, l’état de chaque pièce de la voiture, etc.
  • Les données de trafic :  les embouteillages, les fermetures de voies, etc.
  • Les données utiles au confort du conducteur et des passagers : les données géographiques, les données de divertissements et la disponibilité de places de parking, etc.
  • Les informations de services aux consommateurs : l’assurance, l’autodiagnostic, la détection et la prévention de défaillances, etc.

En général, une voiture connectée pourrait produire jusqu’à 1 Go de données par seconde. Avec le déploiement d’un grand nombre de voitures connectés, toutes ces données devront être stockées, gérées, et traitées de manière automatique par des centres de recherche, des opérateurs, des fournisseurs et des utilisateurs. Les modalités de stockage et de traitement de ces masses de données restent à définir, ne représentant pas seulement un réel défi sur le plan économique et technique, mais aussi dans les aspects éthiques liés à la confidentialité des données personnelles.

Les techniques du Big Data qui traitent de grands volumes de données seront mises en œuvre pour extraire les informations exploitables à partir des sources de données embarquées. L’exploitation des données devrait d’abord conduire à mieux connaître les habitudes, les préférences et les besoins des utilisateurs de la voiture connectée. Elle contribuera ensuite au développement de nombreuses applications d’assistance à la conduite. Et enfin, elle servira mieux les consommateurs, les opérateurs, les fournisseurs et les exploiteurs.

A propos de Junsong LI

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.