L’intelligence artificielle : nouvel allié dans la création des spiritueux

L’intelligence artificielle se fait désormais une place dans tous les domaines. De l’automobile aux services administratifs, en passant par l’univers de la mode et de la beauté, chacun y trouve son compte. Ce n’est donc pas une surprise de constater que la branche des spiritueux s’intéresse à ce nouvel outil, afin de proposer des produits toujours plus innovants, dans le but de satisfaire les consommateurs.

C’est la distillerie Suédoise Mackmyra qui fut la première à s’appuyer sur cet outil prometteur afin de se démarquer de ses concurrents en matière de création de whisky. C’est en collaboration avec la société fintech finlandaise Fourkind et Microsoft que le premier Whisky élaboré par une intelligence artificielle va faire son entrée sur le marché des spiritueux à l’automne 2019.

Atout majeur ou simple coup de pub ?

L’utilisation de l’intelligence artificielle va permettre de gagner en rapidité lors du processus de création, mais également de proposer un produit unique au consommateur. La combinaison de nombreux paramètres tels que, le succès des recettes déjà existantes, les préférences des consommateurs et les caractéristiques des fûts de la distillerie ont permis de générer 70 millions de combinaisons différentes avec pour chacune une potentielle popularité.

Dans ce domaine, l’intelligence artificielle intervient comme une véritable aide à la création et ne menace en aucun cas l’intervention de l’Homme, car le métier d’assembleur sera toujours nécessaire et goûter le produit est indispensable, ce qui est impossible pour la machine.

Certains auteurs perçoivent cette avancée comme un simple coup marketing et la pense totalement futile, pour d’autres, cela peut être un allié de taille afin de mieux satisfaire les exigences des consommateurs.

L’intelligence artificielle comme aide au consommateur

Dans ce domaine si particulier, l’intelligence artificielle se fait également une place aux côtés des consommateurs. La startup Matcha Wine permet de rendre le choix des accords mets et vin plus simple pour le consommateur. D’autres comme Serjee sont des « cavistes virtuels » qui reproduisent le cheminement de l’humain afin de choisir la bouteille qui nous correspond, ce qui facilite l’achat dans les enseignes qui ne disposent pas de caviste.

De ce fait, dans un domaine ou peu de connaisseurs se démarquent, l’intelligence artificielle peut être une véritable aide pour ne plus se perdre dans le choix de la bonne bouteille. Du côté des distilleries, cela peut devenir un allié dans la création de nouveaux produits permettant à des sociétés de se démarquer.

A propos de Sandra RODRIGUES

Férue de nouvelles technologies, j'ai cumulé ce vif intérêt avec ma culture juridique en choisissant la voie du Droit de l'économie numérique pour mon Master 2. Dotée de connaissances en propriété intellectuelle et sensibilisée à la protection des données, j'ai pu élargir mon champs de compétences et me passionne aujourd'hui pour la cybersécurité.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.